Aller au contenu

Amnesty inter­na­tio­nal s’inquiète pour le droit de mani­fes­ter en France

 
Le rapport sur le droit de mani­fes­ter en France: « Un droit pas une menace. Restric­tions dispro­por­tion­nées à la liberté de réunion paci­fique sous couvert de l’état d’ur­gence », fruit de près d’un an de recherche entre Paris, Rennes et Nantes. Il vient d’être publié.

Ce rapport se foca­lise essen­tiel­le­ment sur deux aspects:
– l’uti­li­sa­tion abusive des mesures de l’état d’ur­gence pour restreindre arbi­trai­re­ment le droit de mani­fes­ter (inter­dic­tions indi­vi­duelles de paraître, inter­dic­tions de manifs)
– les stra­té­gies de main­tien de l’ordre et le recours exces­sif à la force par les poli­ciers

– Le rapport est dispo­nible sous ce lien
https://amnes­tyfr.cdn.pris­mic.io/amnes­tyfr%2F173a8ea8-ecf5–4917-b52b-437e4e38e188_ai_rapport_un+droit+­pas+u­ne+­me­nace_fr-embar­go+31–05–2017.pdf

Ont été aussi  publiés plusieurs articles sur notre site, qui reviennent sur des points parti­cu­liers du rapport
https://www.amnesty.fr/liberte-d-expres­sion/actua­lites/droit-de-mani­fes­ter-en-france
https://www.amnesty.fr/liberte-d-expres­sion/actua­lites/jour­na­listes-droit-de-mani­fes­ter
https://www.amnesty.fr/liberte-d-expres­sion/actua­lites/5-deci­sions-que-le-gouver­ne­ment-peut-prendre-des-main­te­nant
https://www.amnesty.fr/liberte-d-expres­sion/actua­lites/info-et-intox-sur-le-droit-de-mani­fes­ter

Le public est invité à inter­pel­ler  Emma­nuel Macron sur twit­ter, par email ou par cour­rier avec modèle type de lettre mise à dispo­si­tion
https://www.amnesty.fr/actions/emma­nuel-macron-droit-de-mani­fes­ter

– Aussi, plusieurs vidéos ont été produites: l’une géné­rale
https://www.youtube.com/watch?v=DZGf9Z­cuiRs

ainsi que deux vidéos de témoi­gnage de Laurent Théron (un mani­fes­tant ébor­gné par le jet d’une grenade de désen­cer­cle­ment par un CRS le 15 septembre place de la Répu­blique) et d’Au­bé­pine, une mili­tante ayant orga­nisé un rassem­ble­ment sur le harcè­le­ment poli­cier à l’égard des migrants dont les parti­ci­pants ont été nassés avant de pouvoir arri­ver au lieu du rassem­ble­ment. Elle-même a été placée en GAV, incul­pée, puis fina­le­ment relaxée
https://www.youtube.com/watch?v=5bJf9SGbS9E
https://www.youtube.com/watch?v=1D_av0sK8cs

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *