Aller au contenu

Appel d’En­semble ! et du Parti de Gauche de la Vienne pour les régio­nales 2015

Un appel des deux orga­ni­sa­tions de la Vienne

Ensemble! et le Parti de Gauche de la Vienne proposent de réflé­chir aux élec­tions régio­nales de décembre 2015 en Aqui­taine Limou­sin Poitou-Charentes.

La réforme terri­to­riale, déci­dée par le gouver­ne­ment, impose un nouveau décou­page qui s’ins­crit dans la poli­tique d’aus­té­rité pour­sui­vie depuis trois ans.

Des régions qui éloignent encore plus les citoyens des centres de déci­sion

Ces nouvelles régions, dessi­nées dans l’objec­tif de mise en concur­rence des terri­toires, se tradui­ront par plus d’iné­ga­li­tés, moins de services publics, moins de démo­cra­tie. La métro­po­li­sa­tion et main­te­nant le redé­cou­page des régions éloignent les citoyens des lieux de déci­sions, de leurs élu-e-s locaux affai­blis­sant leur capa­cité d’in­ter­ven­tion dans la vie publique.

Nous refu­sons des régions qui accen­tuent les inéga­li­tés

Nous refu­sons une région à deux vitesses, où seules les grandes métro­poles seraient dotées d’em­ploi et de ressources publiques. Nous refu­sons le déclin agri­cole et indus­triel de notre région et la concen­tra­tion des acti­vi­tés écono­miques.

Nous propo­sons des régions démo­cra­tiques, écoso­cia­listes, anti­ca­pi­ta­listes et soli­daires

– des régions qui servent d’ap­pui à la lutte contre l’aus­té­rité en déve­lop­pant les services publics comme mode de gestion du bien commun.

– des régions qui préfèrent la coopé­ra­tion des terri­toires plutôt que leur mise en concur­rence.

– des régions qui soient des collec­ti­vi­tés réel­le­ment démo­cra­tiques au services des besoins concrets des popu­la­tions sur les sujets qui nous touchent au quoti­dien comme les lycées, les TER…

– des régions, conscientes de la crise clima­tique, qui s’en­gagent dans la tran­si­tion écolo­gique et promeuvent l’agri­cul­ture paysanne.

– des régions qui créent de véri­tables projets écono­miques de long terme pour l’em­ploi plutôt que de distri­buer aveu­glé­ment des subven­tions qui s’éva­porent au fur et à mesure des délo­ca­li­sa­tions.

– des régions qui refusent de voir leur écono­mie deve­nir exclu­si­ve­ment tertiaire. Des régions qui s’en­gagent dans un aména­ge­ment durable du terri­toire et non dans des Grands Projets Inutiles et Impo­sés (telles les LGV ou les Center Parcs).

Cons­truire une alter­na­tive de gauche porteuse d’es­poir

Nous sommes inquiets du boule­vard que la poli­tique libé­rale du gouver­ne­ment ouvre à la droite et au FN. Mais nous sommes ferme­ment convain­cus que la réponse c’est l’en­ga­ge­ment citoyen : il est possible de porter un programme de rupture qui donne à voir des radi­ca­li­tés et les luttes concrètes.. En même temps ce doit être une étape dans la construc­tion d’une force poli­tique nouvelle de rupture avec le système domi­nant.

Notre respon­sa­bi­lité est de construire une alter­na­tive clai­re­ment indé­pen­dante des poli­tiques menées par le Parti Socia­liste aux diffé­rents éche­lons de notre pays. Les élec­tions régio­nales peuvent être un moment de cette construc­tion si avoir des élu-e-s n’est pas une fin en soi mais un moyen. Nous voulons des élu-e-s mili­tant-e-s en mesure d’in­car­ner dans les assem­blées cette dyna­mique nouvelle.

Le Front de Gauche doit être moteur de ce projet

Le Front de Gauche est un point d’ap­pui et le patri­moine de tou-te-s ceux et celles qui ne se résignent pas à l’ordre écono­mique domi­nant. Mais pas seule­ment ! Nous sommes atta­ché-e-s à la démarche unitaire qu’il a initiée. Pour être perti­nente, elle doit pouvoir s’élar­gir et s’ou­vrir.

Dans la Vienne, la démarche initiée par la liste « Osons » aux Muni­ci­pales à Poitiers (une partie du FdG + EELV + NPA) puis, aux dépar­te­men­tales de mars 2015, la plate-forme « Inven­tons » (FdG + EELV) qui a obtenu le tiers des voix de gauche, c’est à dire 50 % des voix du PS sont des réus­sites sur lesquelles s’ap­puyer et qu’il faut renou­ve­ler.

A nos portes, depuis plusieurs années, la remarquable expérience de Limou­sin Terre de Gauche, regrou­pant l’en­semble du FdG, s’est construite et affir­mée en indé­pen­dance du PS avec des élu-es régio­naux. Ils nous appellent à parti­ci­per à leur univer­sité de prin­temps, le 30 mai 2015.

Initier et soute­nir les initia­tives citoyennes

La construc­tion d’une alter­na­tive de gauche à la poli­tique du PS doit marcher sur deux jambes : élar­gir les dyna­miques unitaires mais aussi s’ou­vrir à la parti­ci­pa­tion citoyenne et même la susci­ter. Des initia­tives existent déjà : les assem­blées citoyennes qui se mettent en place sur les terri­toires, comme à Pau ou en Creuse, les appels citoyens, ou les chan­tiers d’es­poir qui s’or­ga­nisent dans de nombreux dépar­te­ments.

Les cama­rades de Nouvelle Donne, du NPA, d’EELV et tous ceux et celles qui s’op­posent à la poli­tique du gouver­ne­ment y sont bien­venu-es. L’ap­pel de la Conver­gence des Services Publics à mani­fes­ter à Guéret le 13 juin est un point d’ap­pui.

Rassem­bler toutes les forces de gauche pour une alter­na­tive

Le but doit être de se doter d’une charte et d’un programme dont les conte­nus et les enga­ge­ments mutuels clairs d’in­dé­pen­dance poli­tique vis à vis du gouver­ne­ment et de refus de l’aus­té­rité.

Nous appe­lons à la conver­gence de celles et ceux qui s’op­posent à la poli­tique gouver­ne­men­tale et s’ins­crivent dans une alter­na­tive de gauche.

Ensemble 86 et le PG 86 appellent à la réunion de toutes les forces suscep­tibles d’y parti­ci­per.

Billets en relation :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *