Aller au contenu

« Avec le nucléaire, on tourne en rond »

Samedi 15 novembre avait lieu à Poitiers comme dans toute la France une opéra­tion orches­trée par le Réseau Sortir du Nucléaire et Green­peace inti­tu­lée : « Occupe ton rond point, avec le nucléaire on tourne en rond ! »

A Poitiers, comme ailleurs, une démons­tra­tion de tour­nage en rond a été faite à Notre Dame entre 12h et 13h par un petit groupe de mili­tants déter­mi­nés. L’ac­cueil du public a été plutôt favo­rable.

En effet, le nucléaire on n’en sort pas.  Le projet de loi « tran­si­tion » éner­gé­tique ne prévoit aucune ferme­ture de réac­teur. Le conser­va­tisme du pouvoir en place orga­nise la tran­si­tion dans la conti­nuité. La seule déci­sion qui est prise consiste à main­te­nir constant (donc sans crois­sance) le plafond de produc­tion d’élec­tri­cité d’ori­gine nucléaire.
Etant donné que depuis la mise en service de Civaux 2, il y 15 ans, aucun autre réac­teur n’a été construit (sauf l’EPR en chan­tier à Flaman­ville) EDf doit prolon­ger la durée de fonc­tion­ne­ment des vieux réac­teurs pour pallier les carences d’éo­liennes et autres sources d’ éner­gies renou­ve­lables. Elle a donc lancé l’opé­ra­tion « grand caré­nage » sensée réno­ver et « conso­li­der » la robus­tesse des instal­la­tions vieillis­santes.
Le Réseau et Green­peace désap­prouve cette opéra­tion de rafis­to­lage qui va coûter très cher (entre 55Md d’après EDF et 78 Md d’après un cabi­net indé­pen­dant) pour un très faible gain de sûreté.

Pour gagner en sûreté et entrer de plain-pied dans la tran­si­tion éner­gé­tique, il faudrait sortir du nucléaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *