Aller au contenu

CenterParcs

Notre « Center Parcs » en Saône et Loire…

Suffit donc d’ac­co­ler « ECO » à n’im­porte quoi et hop! le tour est joué (contre nous, les « preneurs d’otages » vall­siens…)

Notre « Center Parcs » en Saône et Loire sera donc un Eco village cham­pi­gnon (pour faire écolo) de 2000 habi­tants, entouré de grillages, là où pour le moment il n’y que de la forêt ouverte … On y vien­dra en voiture mais rassu­rez-vous, les parkings ne seront pas « dans » le Parc, l’air des Center­parqués sera pur… La « nature » d’ici sera tropi­cale, palmiers compris… la « rivière sauvage » sera en plas­tique… La bulle tropi­cale avec piscine, restau­rants et boutiques sera chauf­fée (29° toute l’an­née) au bois dont la ressource locale sera large­ment impac­tée par ce seul projet… Inutile de mettre d’autres chau­dières collec­tives au bois à l’ordre des déci­sions des collec­ti­vi­tés… d’au­tant que d’autres préda­teurs se font les grif­fes… L’eau sera prise sur les ressources locales (en cas de séche­resse, ça arrive ici, les habi­tants seront ration­nés et Center parcs appro­vi­sion­né… on n’est pas des sauvages dans la France profonde et on aime les touristes et les profits capi­ta­listes plus que nous mêmes)… Les acti­vi­tés forma­tées par Pierre et Vacances pour les enfants center­parqués en feront des petits protec­teurs de la forêt, des bull­do­zers et des palmiers, des petits oiseaux et du sexisme (http://www.center­parcs.fr/fr-fr/france/fp_LA_vacances-domaine-le-lac-d-ailette/acti­vites-enfants) … Les zemplois seront à 60% des emplois de ménage dans des condi­tions déjà dénon­cées par les employé(e)s de certains CP, sous trai­tés, de 9–1O h par semaine pour 380 euros par mois (faut une voiture et y mettre de l’es­sence) … la plupart des autres des CDD de durée variable ou des contrats saison­niers …

Mais bien sûr, tout est scan­da­leux : des « préfa­briqués » (appe­lés cottages par la com de PetV) servis par la loi Censi Bouvard (sauvée par le lobbying de Brémond le PDG de PetV)… aux sommes exor­bi­tantes d’argent public offertes par le Cons Gén71 et la Cons Rég de Bour­gogne à la multi­na­tio­nale afin qu’elle daigne tour­ner son regard pétri­fiant sur nous (idem pour Poli­gny) … Parce ici aussi les deux sites étaient en concur­rence pour faire monter les enchères jusqu’à ce que le monstre dans sa magna­ni­mité daigne nous dévo­rer tous les deux …

Et voilà comment une multi­na­tio­nale en diffi­culté se rattrape sur la peur du chômage et le manque d’ima­gi­na­tion et la paresse des zélus… se pâmant devant la promesse de 300 emplois de merde clés en main. Sauf que la clé c’est nous qui la tendons au préda­teur… c’est notre argent qu’on joue (eux disent « inves­tit »)… avec le consen­te­ment éperdu de la plupart des locaux désin­for­més et en déshé­rence écono­mique… (c’est près de Mont­ceau les Mines).

Le tout à l’ave­nant…

Mais surtout et pire que tout : la prudence vient en tuant !!!!!… Pour donner de la légi­ti­mité aux déci­sions de nos zélus … qui tout de même savent mieux que nous ce qui est bon puisqu’ils ont été élus et réélus et réréé­lus (pour cause de condi­tion­ne­ment média­tique et manque d’in­for­ma­tion de la société civile)… la société Pierre et Vacances vient de deman­der (pour les projets de Saône et Loire et du Jura), l’in­ter­ven­tion de la CNDP… A qui il suffira de poser les mauvaises ques­tions pour avoir les résul­tats souhai­tés… et nous trans­for­mer en terro­ristes qui ne se soumettent pas aux déci­sions démo­cra­tiques… (cf PJ)

Bref les boules pour Noël si elles sont auto­ri­sées …

Marie B.

2 réflexions au sujet de « CenterParcs »

  1. Terracher Jacques dit :

    Dans la Vienne non plus, on n’est pas des sauvages. On a aussi notre centerparc ( ne pas dire sans terre parc, mais « sainte pâque » avec l’accent d’ Oxford pour faire plus chic ).
    Et on l’a bien mérité, car le choix de la Vienne était en compétition avec celui de l’ Isère.
    Pierre et Vacances a bien manipulé nos élus qui ont tous marché comme un seul homme: le CG et la région se sont engagés dans ce marché de dupes , simplement pour « créer » de la richesse et des emplois et du PIB et des sujets de contentements en vue des élections à venir. Bref, ils étaient fiers d’ avoir « emporté le marché libre et non faussé ». Une fois le center parc de la Vienne approuvé, il ne restait plus à Pierre Vacances qu’ à recommencer l’opération dans l’Isère…
    Notez que le sainte pâque de la Vienne se construit dans une forêt domaniale. Il fallait le faire ! Ce qui garantit son label ECO-BIO.

    Ils ont rasé une partie de la forêt pour la transformer en forêt tropicale : c’ est ça la bio-diversité.

    Et on chauffe sans honte à 29°C pendant que d’ autres souffrent de la précarité énergétique.
    Et pour bien confirmer le label vert, la construction d’éoliennes a été interdite dans un rayon de 50 km. Ce n’est finalement pas pénalisant car Chinon et Civaux ne sont pas bien loin….

    Nous aussi, en Vienne, on exporte les boules pour Noël.

    Jacques Terracher

    Répondre
  2. isabelle dit :

    …et c’est dommage , il y a quelques années une mobilisation importante fit abandonner un projet de « Naturascope » , sur le site même où aujourd’hui se construit le Centerparcs, près de Loudun.

    et c’est dommage , d’avoir entendue une élus verte : Véronique Massoneau, défendre ce Centerparcs, parce que créateurs d’emplois dans une zone sinistrée…Oui mais des emplois de M….! comme il est rappelé dans l’article ci-dessus..

    Et avec ce genre de logique , pourquoi ne pas maintenir les centrales nucléaires …créatrices d’emplois, aussi, non ?

    Et c’est dommage, une ZAD à Loudun, ça, ça aurait été chouette  : de vrais cabanes dans les arbres, pas des mobile home imitation- bois !

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *