Aller au contenu

Commu­niqué natio­nal, après le second tour des légis­la­tives et les résul­tats meilleurs que prévus, de FI et du PCF et d’En­semble!

Le second tour des légis­la­tives, marqué par un taux d’abs­ten­tion inédit, accen­tue la crise démo­cra­tique, tout en donnant une majo­rité au gouver­ne­ment d’E. Macron et d’E. Philippe. Ce résul­tat ne corres­pond à aucune majo­rité d’idée dans le pays, et appelle à une refon­da­tion des insti­tu­tions, pour passer d’une 5° Répu­blique dépas­sée à la fonda­tion d’une 6e répu­blique.

Ce second tour a surtout été marqué par un sursaut des élec­teurs de gauche qui se sont rassem­blés derrière les candi­da­tures de la France Insou­mise, du PCF, de « Ensemble ! », pour s’op­po­ser aux projets régres­sifs d’E. Macron en élisant un nombre impor­tant de dépu­tés de notre gauche.

« Ensemble ! » salue les bons résul­tats de toutes ces candi­da­tures, tous les élu.e.s France Insou­mise et PCF, et salue parti­cu­liè­re­ment l’élec­tion de Clémen­tine Autain (« Ensemble ! ») dans la 11° circons­crip­tion de la Seine-Saint-Denis, et de Caro­line Fiat, (« Ensemble ! » et Insou­mis) contre le Front natio­nal dans la 6° circons­crip­tion de la Meurthe et Moselle.

Avec 29 élu.e.s, de la France Insou­mise, du PCF, d’« Ensemble ! », de candi­dats emblé­ma­tiques du mouve­ment social comme François Ruffin, il est indis­pen­sable de consti­tuer un groupe parle­men­taire commun, large et ouvert, uni sur les orien­ta­tions défen­dues ensemble aux élec­tions prési­den­tielles et légis­la­tives, en oppo­si­tion aux mauvais coups que prépare la majo­rité d’Em­ma­nuel Macron.

Nos élec­teurs et élec­trices espèrent et attendent ce pas en avant commun. Ils et elles auraient du mal à comprendre qu’on retourne chacun de son côté avec deux groupes parle­men­taires distincts, pour­tant d’ac­cord sur l’es­sen­tiel.

Les prochains mois seront déci­sifs pour mettre en échec les projets anti­so­ciaux frap­pant le monde du travail et la jeunesse et un tel groupe commun consti­tuera un point d’ap­pui et de résis­tance effi­cace s’il est uni sur l’al­ter­na­tive de gauche qu’il défend, et s’il respecte la diver­sité et les enga­ge­ments pris par chaque député auprès de ses élec­teurs.

Il faut retrou­ver le chemin du rassem­ble­ment et de l’unité, construire dans tout le pays un large front popu­laire, social et poli­tique, des asso­cia­tions, syndi­cats et forces de gauche et écolo­gistes en oppo­si­tion radi­cale à la majo­rité gouver­ne­men­tale.
Cela commence par le rassem­ble­ment de nos forces à l’as­sem­blée dans un groupe commun.

Le 20 juin 2017.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *