Aller au contenu

« D’ailleurs Nous Sommes d’Ici »

bilan du Collec­tif après 3 ans d’ac­tions

Collec­tif poite­vin
« D’ailleurs Nous Sommes d’Ici »

Jeudi 18 décembre réunion DNSI
18h à la Maison de la Soli­da­rité
A l’ordre du jour:
bilan du Collec­tif après 3 ans d’ac­tions
(orien­ta­tion,fonc­tion­ne­ment)

Sont invité.e.s à parti­ci­per aux débats et déci­sions, les mili­tants et mili­tantes des orga­ni­sa­tions parti­ci­pant régu­liè­re­ment aux réunions et/ou actions, ceux et celles qui apportent leur soutien en signant tout ou partie des tracts, et tous ceux et celles qui se sentent concer­nés…

Le Collec­tif poite­vin DNSI s’est créé en avril 2011 en réponse à un appel natio­nal qui propo­sait de struc­tu­rer un mouve­ment unitaire natio­nal à partir d’une mani­fes­ta­tion à Paris. Les mots d’ordre étaient : »Contre le racisme, contre la poli­tique d’im­mi­gra­tion du gouver­ne­ment, pour la régu­la­ri­sa­tion des sans-papiers. »
DNSI n’est pas parti de rien mais a pour­suivi l’ac­tion du « Collec­tif contre les expul­sions et pour le droit de vivre en France » né en 2006 en soutien à la gréve des sans-papiers Guinéens.)

Pour le Collec­tif DNSI poite­vin, qui a survécu à la dispa­ri­tion du mouve­ment natio­nal, l’objec­tif annoncé était de relan­cer et de faire vivre loca­le­ment, dans la durée, un mouve­ment unitaire de soutien aux migrants et sans-papiers, en élar­gis­sant la plate­forme :

Contre la montée du racisme, de l’is­la­mo­pho­bie, et de la xéno­pho­bie,
Contre les poli­tiques discri­mi­na­toires visant les étran­gers
,
Contre la bana­li­sa­tion de l’idéo­lo­gie d’ex­trême-droite et sa diffu­sion dans les partis de droite
,
Pour une poli­tique d’im­mi­gra­tion respec­tueuse des Droits humains, avec comme mesures d’ur­gence: l’ar­rêt  des expul­sions, la ferme­ture des CRA et la régu­la­ri­sa­tion des sans-papiers
.

DNSI rassemble des asso­cia­tions, des syndi­cats et des partis poli­tiques qui souhaitent, dans le prolon­ge­ment de leur propre action, mener, dans la durée un combat unitaire sur ces posi­tions.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *