Aller au contenu

Éduca­tion: ampli­fions la lutte contre les LGBT­pho­bies !

Un appel paru dans la presse

ÉDUCATION – « Refon­da­tion de l’École », « ABCD de l’éga­lité », « Grande mobi­li­sa­tion pour les valeurs de la Répu­blique »: depuis 2012, les projets pour l’École affichent l’am­bi­tion de construire une École plus juste dans laquelle l’Éga­lité serait une réalité pour permettre la réus­site de tou-tes les élèves. Aujourd’­hui, dans cette École, quelle est la place des jeunes lesbiennes, gays, bi-es et trans (LGBT) ou de jeunes qui s’in­ter­rogent sur leur orien­ta­tion sexuelle, leur iden­tité de genre?

En juillet 2013, dans la conti­nuité du « programme d’ac­tions gouver­ne­men­tal contre les violences et les discri­mi­na­tions commises à raison de l’orien­ta­tion sexuelle ou de l’iden­tité de genre », Michel Teychenné remet­tait au ministre de l’Édu­ca­tion natio­nale un rapport inti­tulé « Discri­mi­na­tions LGBT-phobes à l’École, États des lieux et recom­man­da­tions ». Vincent Peillon décla­rait alors: « L’ho­mo­pho­bie, qui contre­dit le droit à l’édu­ca­tion de tous, le droit à la protec­tion contre toutes les formes de violence, qui conduit souvent à une détresse psycho­lo­gique qui mène jusqu’au suicide, ne doit plus être bana­li­sée ». Nous avons donc pensé que les choses allaient enfin chan­ger.

Et depuis? Aucune mesure concrète n’a été prise pour lutter contre les LGBT­pho­bies à l’École. Pire, les rares actions menées ont été margi­na­li­sées, ou leur portée réduite, comme la campagne annuelle menée par le minis­tère de l’Édu­ca­tion depuis 2010 et relayant vers Ligne Azur.

Pour­tant, partout dans les écoles, collèges, lycées, univer­si­tés, les jeunes LGBT ou présumé-es l’être sont les cibles poten­tielles de moque­ries, insultes, rejet, harcè­le­ment, violences. Le rapport Teychenné le rappe­lait: « Les consé­quences néfastes de l’ho­mo­pho­bie sur le bien-être des jeunes concerné-es ne sont plus à démon­trer », perte d’es­time de soi, peur, isole­ment, échec scolaire, dépres­sion et, parfois, suicide.

Auprès de qui ces personnes peuvent-elles trou­ver de l’aide? Au sein de nombreuses familles, l’ho­mo­sexua­lité est un non-dit, parfois un facteur de rejet. A l’École, les ques­tions de l’orien­ta­tion sexuelle, de l’iden­tité de genre restent trop souvent taboues. Les jeunes LGBT, décou­vrant les senti­ments amou­reux, la sexua­lité, sont ainsi trop souvent seul-es pour faire face à leurs inter­ro­ga­tions.

Monsieur le Premier ministre, nous prenons acte de votre volonté de « donner à tous les enfants de la Répu­blique, sans distinc­tion, les moyens de réus­sir ». Madame la ministre de l’Édu­ca­tion natio­nale, de l’En­sei­gne­ment supé­rieur et de la Recherche, nous prenons acte de votre promesse de « prin­temps citoyen », et votre rappel de l’im­por­tance de l’édu­ca­tion à la citoyen­neté, à la « non discri­mi­na­tion », au « respect de la dignité de la personne ».

Assez de mots! Nous appe­lons aujourd’­hui les pouvoirs publics à enfin mettre en place une poli­tique ambi­tieuse de lutte contre les LGBT­pho­bies à l’École et dans les univer­si­tés

Les programmes scolaires de l’école élémen­taire et du collège vont être réécrits. L’en­sei­gne­ment moral et civique vient d’être défini. Au même titre que les autres discri­mi­na­tions, les LGBT­pho­bies doivent y être clai­re­ment mention­nées. Il est temps d’en finir avec les stéréo­types sur les personnes LGBT, les repré­sen­ta­tions univoques du senti­ment amou­reux, temps de favo­ri­ser la connais­sance de la plura­lité des familles! L’État doit veiller à ce que ces sujets soient trai­tés dans tous les établis­se­ments, publics et privés sous contrat, et four­nir aux équipes péda­go­giques et éduca­tives des ressources permet­tant d’abor­der ces conte­nus d’en­sei­gne­ment légi­times avec la rigueur néces­saire.

Les écoles supé­rieures du profes­so­rat et de l’édu­ca­tion (ESPE) doivent former à la lutte contre les LGBT­pho­bies tous les person­nels de l’Édu­ca­tion natio­nale et de l’en­sei­gne­ment supé­rieur, en s’ap­puyant sur des travaux univer­si­taires, à encou­ra­ger, et en inscri­vant la lutte contre toutes les discri­mi­na­tions dans le tronc commun de forma­tion.

Le parte­na­riat avec les asso­cia­tions agréées est précieux; leur exper­tise accom­pagne les person­nels dans leurs missions. Les asso­cia­tions de parents d’élèves sont quant à elles des inter­lo­cu­trices privi­lé­giées pour infor­mer et sensi­bi­li­ser les familles.

Ces mesures simples et concrètes exigent en revanche une réelle volonté. Madame la ministre, soyez à la hauteur de vos décla­ra­tions, soyez à la hauteur du courage dont, chaque jour, les personnes lesbiennes, gays, bi-es et trans doivent faire preuve pour trou­ver leur place à l’école et dans notre société.

Signa­taires:

Collec­tif éduca­tion contre les LGBT­pho­bies en milieu scolaire et univer­si­taire (FCPE, Ferc-CGT, FSU, Fep et Sgen-CFDT, Sud éduca­tion, UNEF, UNL, FIDL…)
Asso­cia­tions: Contact, Estim’, Inter-LGBT , Ligne Azur, SOS homo­pho­bie;
ARGEF (asso­cia­tion de recherche pour le genre en éduca­tion et forma­tion); Les EfFRONTé-e-s; Epicène; Marche Mondiale des Femmes – France; Osez le fémi­nisme

Arnaud Ales­san­drin, Socio­logue, Univer­sité de Bordeaux
Natha­lie Allain Djer­rah, Prési­dente des Enfants d’Arc-en-ciel (EAC)
Hervé Basire, Secré­taire géné­ral de la FERC-CGT
Fatima-Ezzahra Beno­mar, Les efFRONTé-e-s
Hélène Bidard, Adjointe à la Maire de Paris Char­gée de l’éga­lité femmes/hommes, de la lutte contre les discri­mi­na­tions et des droits de l’Homme
Isabelle Cabat-Hous­sais, Profes­seure des écoles, ancienne mili­tante de Mix’­cité
Philippe Castel, Ancien porte-parole de l’In­ter-LGBT
Isabelle Collet, Maître d’en­sei­gne­ment et de recherche, Univer­sité de Genève
Annick Coupé, Syndi­ca­liste
Caro­line Dayer, Univer­sité de Genève
Chris­tine Delphy, Direc­trice de recherche émérite CNRS
Patrick Désiré, Secré­taire géné­ral de la CGT Educ’ac­tion
Karine Espi­neira, LIRCES, Univer­sité de Nice Sophia Anti­po­lis
Cécile Gondard-Lalanne, Co-délé­guée géné­rale de l’Union Syndi­cale Soli­daires
Berna­dette Groi­son, Secré­taire géné­rale de la FSU
Serge Héfez, Pédo­psy­chiatre
Anne Hidalgo, Maire de Paris
Sylvie Laillier, Co-secré­taire fédé­rale de SUD éduca­tion
Bruno Lamour, Secré­taire géné­ral de la Fep-CFDT
Joëlle Magar-Braeu­ner, Docto­rante, forma­trice égalité et genre
William Marti­net, Président de l’UNEF
Caro­line Mécary, Conseillère de Paris
Philippe Meirieu, Profes­seur émérite en sciences de l’édu­ca­tion à l’uni­ver­sité Lumière-Lyon 2, Vice président de la Région Rhône-Alpes délé­gué à la forma­tion tout au long de la vie
Nicole Mosconi, Profes­seure émérite en Sciences de l’édu­ca­tion à l’Uni­ver­sité Paris Ouest Nanterre La Défense
Nawak, Dessi­na­teur de presse
Cécile Otto­galli, MCF STAPS, Univer­sité de Lyon1
Benja­min Parent, Réali­sa­teur
Lorena Parini, Maître d’en­sei­gne­ment et de recherche, Insti­tut des études genre, Univer­sité de Genève
Gaël Pasquier, Univer­sité Paris Est Créteil -ESPE
Mikaël Pawe­lek, membre du Collec­tif confé­dé­ral LGBT de la CGT
Claire Pontais, Forma­trice à l’ESPE de Caen, syndi­ca­liste
Cha Prieur, ATER, univer­sité Paris-Sorbonne
Réjane Sénac, Char­gée de recherche – Sciences Po (CEVIPOF, PRESAGE)
Frédé­ric Sève, Secré­taire géné­ral du Sgen-CFDT
Pierre Serne, Mili­tant de l’éga­lité des droits, vice-président de la région Île-de-France
Nicola Sirkis, Artiste chan­teur
Bruno Solo, Comé­dien
Michel Teychenné, Auteur du rapport « Discri­mi­na­tions LGBT-phobes à l’école – état des lieux et recom­man­da­tions »
Sylvie Tissot, Profes­seure au dépar­te­ment de sciences poli­tiques de l’uni­ver­sité de Paris VIII
Alexandre Urwicz, Président de l’As­so­cia­tion des familles homo­pa­ren­tales (ADFH)
Françoise Vouillot, Maîtresse de confé­rences en psycho­lo­gie de l’orien­ta­tion, Membre du Haut conseil à l’Ega­lité Femmes/Hommes, Respon­sable du groupe OriGenre
Alix Béran­ger, mili­tante

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *