Aller au contenu

Face à l’at­ten­tat meur­trier contre Char­lie-Hebdo, 

une réac­tion démo­cra­tique et popu­laire s’im­pose !
Photos et commu­niqués d’En­semble!

Commu­niqué :

L’at­ten­tat meur­trier contre Char­lie-Hebdo nous frappe de stupeur. Plus d’une dizaine de morts dont les dessi­na­teurs Charb, Wolinski, Cabu et Tignous , et Bernard Maris ! Notre première pensée va aux familles et aux proches des victimes. Ensem­ble86 leur apporte sa soli­da­rité pleine et entière.

Cet acte barbare ne doit pas être laissé sans réac­tion. Il frappe un organe de presse. Quels qu’en soient les auteurs, c’est à la liberté de la presse qu’ils ont voulu s’en prendre. C’est donc à notre liberté de penser qu’ils ont voulu s’at­taquer. Ce sont les liber­tés démo­cra­tiques qu’ils veulent mettre en cause. Ils ne réus­si­ront pas à nous inti­mi­der.

Face à cet acte odieux, il faut une réponse qui mobi­lise tous les démo­crates, une réponse qui montre que nos conci­toyen-nes refusent d’être entraî­ner dans la spirale de la peur, une réponse qui affirme, face au terro­risme, que la France est riche de sa diver­sité, fière de la liberté d’opi­nion qui y règne. Face à la terreur, il faut répondre par plus de démo­cra­tie, plus de frater­nité et de tolé­rance.

C’est pourquoi Ensem­ble86 appelle tous les forces démo­cra­tique à réagir.

 

Photos du rassem­ble­ment de ce soir à Poitiers :

DSCN6680

 

DSCN6682

 

DSCN6686

 

DSCN6690

 

DSCN6691

 

DSCN6700

 

2 réflexions au sujet de « Face à l’at­ten­tat meur­trier contre Char­lie-Hebdo,  »

  1. pascal b dit :

    Communiqué de Syriza (Grèce)

    L’attentat barbare contre les locaux du magazine français « Charlie Hebdo » qui a coûté la vie à 12 personnes, submerge de tristesse et de colère chaque humain qui pense et chaque citoyen démocrate. L’intolérance et la violence aveugle ont pour cible l’égalité, les principes des Lumières, l’Europe elle-même et ses citoyens, sans égard à la religion ou à l’origine. Nous manifestons notre solidarité et notre soutien aux familles des morts et des blessés, au peuple français dans son ensemble.

    Répondre
    • pascal b dit :

      Et voici ce que le chef des néolibéraux grecs a dit de Syriza au même moment

      (Politis, Michel Soudais)

      Charlie Hebdo : l’indécente exploitation d’Antonis Samaras

      Le Premier ministre grec Antonis Samaras en campagne pour les législatives a opéré mercredi un rapprochement entre l’attentat contre Charlie Hebdo et les propositions sur la politique migratoire de la gauche grecque Syriza qui « encourage l’immigration illégale ».

      « Aujourd’hui à Paris, un massacre s’est produit avec au moins douze morts. Et ici certains encouragent encore davantage l’immigration illégale et promettent la naturalisation », a-t-il déclaré.

      Cette remarque d’Antonis Samaras, chef du parti conservateur Nouvelle Démocratie au pouvoir avec les socialistes depuis juin 2012, dans un discours à Chalkida, est intervenue dans la foulée d’une critique des propositions de la gauche Syriza en matière de politique migratoire :

      « Le Syriza est sur une autre planète, il veut accorder massivement la nationalité, l’accès aux soins et à la couverture sociale à tous les immigrés illégaux. »

      Après l’attaque contre Charlie Hebdo qui a fait douze morts et onze blessés, le Premier ministre avait exprimé « la profonde tristesse et l’indignation du peuple grecque ». Une retenue bien vite oubliée.

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *