Aller au contenu

Grèe des inter­mit­tent.es le 16 octobre

Commu­niqué de la CGT spec­tacle du 13 octobre 2014

La conven­tion d’as­su­rance-chômage est entrée en vigueur depuis le 1er juillet abais­sant les droits de tous les deman­deurs d’em­ploi : travailleurs précaires, inté­ri­maires, inter­mit­tents du spec­tacle, sala­riés licen­ciés péna­li­sés sur leurs indem­ni­tés de départ ou obte­nues aux prud’­hommes. Une deuxième vague de mesures est inter­ve­nue au 1er octobre.

Par ailleurs, nous nous inscri­vons plei­ne­ment dans l’ac­tion pour l’amé­lio­ra­tion de la protec­tion sociale avec la jour­née d’ac­tions du 16 octobre à l’ap­pel de la Cgt. 

Nous défen­dons la sécu­rité sociale, propriété de tous les assu­rés sociaux, alors que s’ou­vrira la discus­sion au Parle­ment sur son finan­ce­ment et alors que le gouver­ne­ment veut encore écono­mi­ser sur les droits.

Emploi, assu­rance chômage, protec­tion sociale : nous voulons une autre poli­tique pour les sala­riés, les privés d’em­ploi, les auteurs !

C’est pourquoi, la Fédé­ra­tion du Spec­tacle Cgt dépose un préavis de grève le jeudi 16 octobre de 00 H 00 à 24 heures afin de couvrir l’en­semble des sala­riés.

Nos rassem­ble­ments et mani­fes­ta­tions en Poitou-Charentes :

Ville : ANGOULEME
Lieu : Rassem­ble­ment au Champ de Mars
Heure : 14h00

Ville : ROYAN
Lieu : Rassem­ble­ment dépar­te­men­tal place du Géné­ral de Gaulle
Heure : 10h30

Ville : NIORT

Lieu :  devant le siège de la CPAM à NIORT Bessines

Parc d’Ac­ti­vi­tés de l’Ebau­pin – 1, rue de l’An­gé­lique

Heure : 11h00

Ville : POITIERS
Lieu : Mani­fes­ta­tion de la place d’Armes à la Préfec­ture
Heure : 14h00

Une réflexion au sujet de « Grèe des inter­mit­tent.es le 16 octobre »

  1. Pierre dit :

    Bonjour,
    sachant que la manif est faite pour éviter de rendre notre statut encore plus précaire, ne serai-ce pas plus intelligent de faire ça un samedi ou un dimanche quand la majorité est disponible ? Plutôt qu’à chaque fois faire ça en semaine et du coup avoir moins de personne, et donc moins d’impact… Au moins cette fois-ci ça ne se fait pas qu’à Paris mais bon.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *