Aller au contenu

Inter­mit­tent.es et la ministre S. Royal

Le samedi 28 juin à Saint Savin. Commu­niqué de la CGT spec­tacle

Nous avions prévenu :

 Aucun membre du gouver­ne­ment n’est bien­venu sur nos spec­tacles. Venez nombreux pour souhai­ter la non-bien­ve­nue à madame la Ministre d’Etat Ségo­lène Royal Samedi soir !
Le 28 juin 2014 à St Savin 19h30
Place de l’Eglise, près du PMU

pour dire non à la venue de la Ministre Ségo­lène Royale à l’inau­gu­ra­tion des 10èmes Nuits Romanes
CHARTE DES FESTIVALS

 

  • Attendu que 6 chômeurs sur 10 ne sont pas indem­ni­sés
  • Attendu que l’ac­cord du 22 mars fera des écono­mies sur le dos des pauvres
  • Attendu que l’ac­cord du 22 mars met en place dans le régime géné­ral des droits rechar­geables qui orga­nisent la course aux petits boulots mal payés et syno­nymes de grande préca­rité
  • Attendu que l’ac­cord du 22 mars vide de son contenu l’an­nexe 4 des inté­ri­maires
  • Attendu que l’ac­cord du 22 mars recon­duit et aggrave l’ac­cord du 26 juin 2003 sur les annexes 8 et 10 dénoncé par tous les inter­mit­tents et une grande partie de leurs employeurs
  • Attendu que l’ac­cord du 22 mars pour les annexes 8 et 10 met en place des ruptures de droits inédites par un différé d’in­dem­ni­sa­tion injuste et des surco­ti­sa­tions qui frap­pe­ront de plein fouet les plus fragiles
  • Attendu que la ministre de la culture Auré­lie Filip­petti s’était enga­gée à ce que les contre-propo­si­tio ns du comité de suivi soient étudiées
  • Attendu que François Rebsa­men a signé le 9 mars dernier une tribune du comité de suivi deman­dant à ce que l’ac­cord prenne en compte ces contre-propo­si­tions
  • Attendu que le président de la répu­blique et les membres du gouver­ne­ment dénonçaient l’ac­cord de 2003 quand ils étaient dans l’op­po­si­tion
  • Attendu que ce gouver­ne­ment est le premier à bais­ser les budgets de la culture entrai­nant des licen­cie­ments invi­sibles : ceux de tous les inter­mit­tents non enga­gés dans d es projets qui ne se font plus
  • Attendu que ces attaques sur les budgets et les droits sociaux nous empê­che­ront
  • à terme de réali­ser nos projets
  • Attendu que les chômeurs sont humi­liés, les 9 millions de pauvres ne sont pas consi­dé­résAttendu que les solu­tions dignes de réponses à la préca­rité existent et que nos contre-propo­si­tions n’ont toujours pas été étudiées
  • Attendu que François Rebsa­men, soutenu par le gouver­ne­ment, veut tout de même donner son agré­ment à l’ac­cord du 22 mars
  • Attendu que les actes doivent suivre les enga­ge­ments et que les trahi­sons sont avérées
Nous décla­rons persona non grata tous les membres du gouver­ne­ment dans les festi­vals.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *