Aller au contenu

La critique radi­cale de l’argent et du capi­tal chez le Dernier-Marx

Après Le Dernier-Marx : critique radi­cale de la valeur travail, Philippe Bayer, mili­tant de Ensemble 86, nous propose un deuxième ouvrage et nous invite à penser une refon­da­tion du marxisme

Après Le Dernier-Marx : critique radi­cale de la valeur travail, Philippe Bayer, mili­tant de Ensemble 86, nous propose un deuxième ouvrage et nous invite à penser une refon­da­tion du marxisme

La critique radi­cale de l’argent et du capi­tal chez le Dernier-Marx
Maté­riaux pour une refon­da­tion du marxisme
Collec­tion Ouver­ture philo­so­phique aux Éditions L’Har­mat­tan (25€)

Ce livre s’ins­crit dans une réflexion sur la Critique radi­cale asso­ciée à ce qu’on peut appe­ler le Dernier-Marx. Ce Dernier-Marx, on peut le lire dans l’édi­tion française du Capi­tal en un repo­si­tion­ne­ment de Marx, venant problé­ma­ti­ser sa pensée objec­tive précé­dente, qui récep­tion­nait un donne du mode de produc­tion capi­ta­liste pour l’in­ter­pré­ter comme un donne de l’his­toire, et prenait ainsi les vessies du capi­tal pour des lanternes de l’his­toire. À cette entre­prise ruineuse pour le mouve­ment ouvrier, le Dernier-Marx substi­tue une problé­ma­tique radi­ca­le­ment subjec­tive a partir d’une onto­lo­gie de l’iden­ti­té vitale.
Dans un précé­dent ouvrage, l’au­teur a déve­loppé le premier moment de cette relec­ture que consti­tuait la critique radi­cale de la valeur-travail par le Dernier-Marx. Dans cet ouvrage, cette relec­ture se pour­suit en abor­dant la critique radi­cale de l’argent et du capi­tal, toujours chez ce Dernier-Marx. Cepen­dant, parce que les modi­fi­ca­tions appor­tées par Marx au Capi­tal ne concernent essen­tiel­le­ment que son premier chapitre, au-delà d’avan­cées certaines, cette critique radi­cale se révèle soit insuf­fi­sante, soit à elabo­rer en ciblant ce qui, dans les textes, ne reflète pas la réécri­ture impor­tante du premier chapitre, mais relève toujours de la problé­ma­tique de la premiè­ree­di­tion alle­mande.
Par ce travail, l’au­teur entend parti­ci­per à une Refon­da­tion du marxisme, afin de lui donner les armes lui permet­tant de repondre effec­ti­ve­ment à un enjeu dicté par une logique du capi­tal, menant de plus en plus évi­dem­ment nos societes dans le mur, si on la laisse opérer.

Une réflexion au sujet de « La critique radi­cale de l’argent et du capi­tal chez le Dernier-Marx »

  1. Ping : Le Dernier-Marx : critique radicale de la valeur travail — Matériaux pour une refondation du marxisme « Reve 86

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *