Aller au contenu

Le miroir qui ne réflé­chit pas ! Comment ne pas rester de glace ?

Commu­niqué du collec­tif de Défense du Théâtre du 28/03/15

La Mairie vient d’an­non­cer qu’elle a longue­ment travaillé sur le projet de l’an­cien théâtre et que sa réflexion a abouti à renom­mer ce lieu « le miroir » en réfé­rence à l’œuvre de Robert Pansart. Elle aurait été bien inspi­rée d’as­so­cier dans sa réflexion des spécia­listes en histoire de l’art, défen­seurs des lieux. Ainsi aurait-elle appris que le décor de Pansart n’est pas un miroir, mais une glace gravée et pati­née desti­née à rece­voir un décor. Pansart a même laissé un « Descrip­tif de la glace gravée du théâtre » ne lais­sant aucun doute sur la nature de cette œuvre. Un peu de réflexion ne ferait cepen­dant pas de mal, surtout pour un site destiné aux arts visuels.

Pour en savoir plus, article de Grégory Vouhé, « Pour Pansart et Lardillier », L’ac­tua­lité Poitou-Charentes, n° 97, juillet 2012, p. 25.

Pièces jointes : « Descrip­tif de la glace gravée du théâtre » (Cliché DR).

Détail de la glace gravée du théâtre (Cliché Cocci­nelle, Poitiers, publié dans L’ac­tua­lité Poitou-Charentes, juillet 2012, p. 25).

th2

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *