Aller au contenu

« Les artistes et tech­ni­ciens du spec­tacle ne sont pas des mendiants »

En Poitou Charentes des actions sont prévues à Niort, La Rochelle, Saint Savin et Brioux sur Boutonne. Commu­niqué de la CGT Spec­tacle Poitou-Charentes

La protec­tion sociale est un droit pour tous les sala­riés
Manuel Valls a annoncé hier un plan qui se veut une sortie de crise. Il a annoncé le main­tien des crédits d’in­ves­tis­se­ment du minis­tère dans le spec­tacle vivant, ce qui est une bonne mesure, mais pas pour tout le champ du minis­tère : bien­tôt les vases commu­ni­cants en tapant sur tous les opéra­teurs (CNC, Opéra Natio­nal de Paris, France Télé­vi­sions…)  à qui on promet le pire ?
La concer­ta­tion avec les « trois sages » peut être accep­table, à condi­tion que nos propo­si­tions soient exami­nées, celles parta­gées dans la profes­sion, popu­la­ri­sées comme « plate­forme du comité de suivi ». Elles sont portées depuis plus de dix ans tandis que les signa­taires de l’Une­dic ont toujours refusé de les étudier.
Mais surtout Manuel Valls annonce que l’État va finan­cer le régime des inter­mit­tents du spec­tacle, préfi­gu­rant une caisse auto­nome que souhaite le Medef et la Cfdt depuis des années. Le Premier Ministre dit : « ce dispo­si­tif origi­nal est une forme indi­recte de soutien à la créa­tion artis­tique et il ne peut repo­ser entiè­re­ment sur la seule soli­da­rité inter­pro­fes­sion­nelle, même si elle en reste le cœur. L’État doit aussi assu­mer sa place autour de la table […] y compris pour le finan­ce­ment. »
La refon­da­tion sociale chère au Medef est en marche : il s’agit de décou­per par morceau la protec­tion sociale pour que l’État en prenne une partie à charge de plus en plus grande.
Pas plus qu’une subven­tion à l’in­dus­trie ou au commerce, l’as­su­rance chômage n’est pas une subven­tion cultu­relle, c’est un droit de tous les sala­riés.
Les inves­tis­se­ments publics doivent aller, eux, aux services publics, à la créa­tion et à l’em­ploi !
Manuel Valls dit lui-même en préam­bule que la contri­bu­tion écono­mique de la Culture est pour­tant posi­tive pour le pays.
On comprend mieux pourquoi le gouver­ne­ment, plutôt que de repor­ter l’ap­pli­ca­tion de cet accord de quelques mois, décide de l’agréer en l’état, en prenant en charge la non-appli­ca­tion du différé. C’est une mesu­rette pour passer l’été… et c’est mettre le doigt dans la caisse auto­nome.
Cette propo­si­tion figu­rait dans les textes du Medef en février comme pallia­tif à la suppres­sion des annexes que notre lutte unitaire a empê­ché en mars.
N’en restons pas là : défen­dons nos propo­si­tions alter­na­tives, refu­sons la réserve d’In­diens !
Luttons tous ensemble contre ce texte qui consti­tue une catas­trophe pour tous les deman­deurs d’em­ploi, travailleurs précaires, inté­ri­maires, cadres…
Nous appe­lons à pour­suivre et ampli­fier la lutte unitaire sous toutes ses formes avec des actions dès aujourd’­hui !
*   À Paris : AG unitaire lundi 23 juin 18h30 sous le péri­style de la Grande Halle de la Villette (M° Porte de Pantin)
*  Nous appe­lons à un temps fort de mobi­li­sa­tion le 26 juin. Rdv Fédé­ral à 13h30 devant Le Cirque D’hi­ver (110 rue Amelot 75011 Paris – M° Filles du Calvaire) pour rejoindre en cortège la mani­fes­ta­tion inter­pro­fes­sion­nelle à l’ap­pel de la Cgt qui partira de Bastille à 14H30 pour se rendre à Nation.
*  Nous appe­lons à une jour­née de grève massive dans tous les secteurs du spec­tacle, du cinéma et l’au­dio­vi­suel, le 4 juillet, jour de l’ou­ver­ture du Festi­val d’Avi­gnon.
Ce que nous défen­dons, nous le défen­dons pour tous, sala­riés, citoyens, spec­ta­teurs de notre travail.
Si le gouver­ne­ment ne nous entend pas pour sortir un plan d’apai­se­ment équi­li­bré et durable qui prenne en compte nos propo­si­tions, l’été ne se passera pas norma­le­ment !
Paris, le 20 juin 13H.
 
D’ors et déjà, en Poitou-Charentes, nous appe­lons à des rassem­ble­ments sur :
Le Festi­val Teci­verdi, à Niort le 26  juin 2014,
Le Festi­val Inter­na­tio­nal du Film de La Rochelle, le 27  juin 2014,
L’ou­ver­ture des Nuits Romanes, à Saint Savin le 28  juin 2014,
Le Festi­val au Village, à Brioux sur Boutonne le 4  juillet 2014…
Et ce n’est qu’un début !!!
 
Les heures et lieux de rendez-vous vous seront commu­niquées ulté­rieu­re­ment.
Faites circu­ler sur vos réseaux !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *