Aller au contenu

Limou­sin Terre de Gauche

Univer­sité de prin­temps et élec­tions régio­nales

01-hv-24-04-15

Élec­tions régio­nales : Limou­sin Terre de Gauche vous invite à son « univer­sité de prin­temps »

 

Le groupe Limou­sin Terre de Gauche (PC, PG, Ensemble) au Conseil régio­nal du Limou­sin vous propose de parti­ci­per à son « Univer­sité de prin­temps » qui se tien­dra à Saint-Priest-Taurion le samedi 30 mai. Elle sera consa­crée à la prépa­ra­tion des élec­tions régio­nales de décembre.
Les élec­tions dépar­te­men­tales ont montré une fois de plus le discré­dit de la poli­tique Hollande-Valls et la néces­sité toujours plus urgente d’une alter­na­tive à gauche qui redonne espoir et soit un recours face à la montée de l’ex­trême droite.
Ce projet d’al­ter­na­tive poli­tique claire et cohé­rente à gauche est au cœur de l’ex­pé­rience de rassem­ble­ment de Limou­sin Terre de Gauche depuis 2010.
Les élec­tions régio­nales de décembre 2015 doivent être une nouvelle étape de ce rassem­ble­ment d’une gauche qui combat l’aus­té­rité en favo­ri­sant l’émer­gence d’une mobi­li­sa­tion citoyenne, seule à même de s’op­po­ser aux choix libé­raux du gouver­ne­ment Hollande/Valls et décli­née par le Parti socia­liste dans l’en­semble des régions. L’enjeu est d’au­tant plus impor­tant que ces élec­tions régio­nales se dérou­le­ront à l’échelle d’un « grande région » née d’une « réforme terri­to­riale » impo­sée sans concer­ta­tion.
Or cette réforme réduit les espaces d’in­ter­ven­tion démo­cra­tique de proxi­mité, met à mal l’éga­lité des citoyens et des terri­toires, réduit la capa­cité d’ac­tion de la puis­sance publique en s’ins­cri­vant dans une poli­tique d’aus­té­rité et de compé­ti­tion entre les terri­toires.
Alors que le gouver­ne­ment et le parti socia­liste ont choisi d’ins­crire leur poli­tique dans celle de l’Eu­rope libé­rale, nous devons propo­ser un modèle écono­mique soli­daire, basé sur une nouvelle répar­ti­tion des richesses, favo­rable à l’em­ploi et orienté vers la tran­si­tion écolo­gique de l’éco­no­mie, défendre le service public (notam­ment en matière d’édu­ca­tion et de forma­tion, de trans­ports) et œuvrer pour un aména­ge­ment équi­li­bré et égali­taire du terri­toire basé sur la coopé­ra­tion à rebours de la logique de métro­po­li­sa­tion et de concur­rence entre les terri­toires. Enfin, nous appe­lons à faire des régions des lieux de démo­cra­tie qui mettent en pratique la parti­ci­pa­tion des citoyens en leur resti­tuant le pouvoir de déci­der des affaires qui les concernent.
Les élec­tions régio­nales sont pour nous un moment de la construc­tion de cette alter­na­tive : il est essen­tiel que soient présentes des listes incar­nant cette volonté de rupture avec les orien­ta­tions libé­rales du Parti Socia­liste, tant dans les conte­nus program­ma­tiques que dans la stra­té­gie.
Cette démarche d’al­ter­na­tive poli­tique, nous l’avons amor­cée à l’échelle du Limou­sin, dans le cadre de « Terre de Gauche », qui rassem­blait en 2010 le PCF, le PG, le NPA, des mili­tants de la gauche alter­na­tive et qui regroupe, aujourd’­hui encore le PCF, le PG, ENSEMBLE !, une partie du NPA et des réseaux mili­tants (parfois sous forme de collec­tifs) dans les dépar­te­ments de Creuse, Corrèze et Haute-Vienne. Cette force poli­tique nous l’avons voulue clai­re­ment indé­pen­dante du PS.
Ensemble, nous avons expé­ri­menté la confron­ta­tion de cultures diverses, en recher­chant tout à la fois l’unité, la clarté poli­tique et l’in­dé­pen­dance.
Il nous semble que la richesse du rassem­ble­ment Limou­sin Terre de Gauche, construit à l’époque où Sarkozy était au pouvoir, garde toute sa perti­nence sous le gouver­ne­ment Hollande/Valls.
Nous pensons que cette démarche peut être prolon­gée à l’échelle de la grande région, et parti­ci­per à un large rassem­ble­ment citoyen que nous appe­lons de nos vœux afin de faire de ces élec­tions une étape dans la recons­truc­tion d’une alter­na­tive à gauche plus que jamais néces­saire.
Citoyen-ne-s, mili­tants asso­cia­tifs ou syndi­caux, membres ou non d’un parti poli­tique, chacun doit pouvoir s’im­pliquer et parti­ci­per à la démarche que nous appe­lons de nos vœux pour notre région.
C’est pourquoi nous vous propo­sons de parti­ci­per à notre univer­sité de prin­temps le samedi 30 mai, à Saint-Priest-Taurion (banlieue de Limoges) où nous mettrons ces idées en débat avec tous.
Vous trou­ve­rez ci-dessous le dérou­le­ment des travaux de cette jour­née pour laquelle il est recom­mandé de s’ins­crire pour des raisons maté­rielles.

Programme de la jour­née :
– 9 h : accueil à l’es­pace « Festiv’­halle » de Saint-Priest-Taurion.
– 9 h 45 : inter­ven­tion d’ac­cueil du président du groupe Limou­sin Terre de Gauche.
– 10 h : consti­tu­tion de trois ateliers (aména­ge­ment du terri­toire, écono­mie, éduca­tion/forma­tion) qui réflé­chi­ront aux enjeux et consé­quences de la réforme terri­to­riale pour la future grande région.
– 12 h : apéri­tif (offert par le groupe) puis repas (règle­ment sur place).
– 14 h : reprise des travaux avec resti­tu­tion de la réflexion des ateliers.
– 14 h 30 : forum sur les enjeux et la stra­té­gie pour les élec­tions régio­nales ouvert à la parti­ci­pa­tion de respon­sables natio­naux des partis du Front de Gauche.

Vous pouvez vous inscrire auprès du groupe :
05.55.45.17.26 (25) ;
g-bernard@cr-limou­sin.fr ;
limou­sin@­ter­re­de­gauche.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *