Aller au contenu

« L’in­té­rêt géné­ral des citoyens n’est pas le programme du patro­nat »

commu­niqué de presse de l’in­ter­syn­di­cale de la Vienne CGT, FSU, Soli­daires réunie le 2 juillet

Les orga­ni­sa­tions syndi­cales CGT, FSU, SOLIDAIRES du dépar­te­ment de la Vienne, réunies le 2 juillet 2014, réagissent à l’ap­pel de l’en­semble des orga­ni­sa­tions patro­nales au Président de la Répu­blique et au Premier Ministre paru le 29/06 dans le Jour­nal du Dimanche (consul­table sur www. jdd.fr ).

Appel dit de « citoyens inquiets pour l’ave­nir de leur pays » auquel déjà le gouver­ne­ment répond favo­ra­ble­ment. Pour nous, il s’agit là d’un appel de privi­lé­giés révé­la­teur d’un choix de société ultra libé­rale qui va à l’en­contre des besoins des sala­riés et de la popu­la­tion.

L’in­té­rêt géné­ral des citoyens n’est pas le programme du patro­nat.

Nous dénonçons

  • le leurre du Pacte de « respon­sa­bi­lité » en matière de créa­tion d’em­plois.

Nous nous oppo­sons

  • à la baisse du « coût du travail » et des allè­ge­ments fiscaux fait aux entre­prises qui appau­vrissent la popu­la­tion, cassent les services publics et n’em­pêchent pas les délo­ca­li­sa­tions (ex. : Fédé­ral Mogul)

Nous condam­nons

  • la « simpli­fi­ca­tion » du Code du Travail au détri­ment des sala­riés qui seront encore plus isolés et vulné­rables.

Le seul constat que nous parta­geons avec cet appel, c’est qu’il y a « urgence à agir » non pour céder aux exigences patro­nales mais pour deman­der au gouver­ne­ment de faire enfin une poli­tique socia­le­ment juste. Nous appe­lons les citoyens de la Vienne à réagir, à se mobi­li­ser à nos côtés. Dès à présent, restons vigi­lants et soyons prêts pour orga­ni­ser la riposte contre toutes les régres­sions sociales qu’ils osent appe­ler réformes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *