Aller au contenu

Osons Poitiers et le plan­plan vélo de la Mairie

Sur une action de notre liste muni­ci­pale unitaire « Osons Poitiers écolo­gique, sociale, soli­daire et citoyenne »

Mercredi 08 juin nous nous sommes retrouvé-es à quelques un-es en haut du chemin de la Cagouillère, juste sous le Parc de Blos­sac

DSCF1573

DSCF1574

DSCF1575

En fait nous avions invité la presse ici en parti­cu­lier pour les panneaux ci-dessous :

DSCF1576

La mairie vient de poser un panneau d’in­ter­dic­tion aux vélos juste à côté du panneau qui indique le circuit ville-nature construit pour les piéton-nes et… les vélos. Alors ? On passe ou pas ?

DSCF1577

Nous avons alors mis l’ar­rêté de la mairie .

DSCF1580

qui dit :

DSCF1581

Un détail ?  Une erreur humaine ?

Voyons voir.

La prin­ci­pale entrée au nord de la ville, la porte de Paris, vient d’être refaite. Les cyclistes ont été oublié-es et, si vous aimez les grands fris­sons, on vous invite à y circu­ler en vélo à l’heure de l’em­bauche par exemple.

Cas isolé, nous direz-vous.

De l’autre côté du Clain par rapport à là où on se trou­vait, la grande et large artère, la Prome­nade des Cours, a été entiè­re­ment refaire. Zut ! La Mairie a raccourci la chaus­sée en oubliant les cyclistes.

DSCF1596

Des travaux viennent juste d’être finis devant le siège du Crédit Agri­cole (rue Salva­dor Allende). La Mairie a financé les places de parking des person­nels du CA et en plus, au détri­ment de la voie cyclable. « Osons Poitiers » a entamé une proce­dure légale contre ces travaux.

La Mairie va « commu­niquer » sur son plan vélo la semaine prochaine.

Sa revue muni­ci­pale posi­tive son action.

Dans la réalité, tout ça fait plan comm et c’est tout.

La tran­si­tion éner­gé­tique, le sevrage de la « bagnole »,  la réduc­tion des gaz à effet de serre, tout ça ne passera pas par …

DSCF1604

…le plan­plan vélo de cette majo­rité muni­ci­pale.

2 réflexions au sujet de « Osons Poitiers et le plan­plan vélo de la Mairie »

  1. pacault dit :

    pour aller bosser aux trois cités, j’ai toujours emprunté cet itinéraire, qui a le mérité d’être séparé du trafic des bagnoles, dans un article de je ne sais plus quand, anne gerard vantait  les vertus d’un partage de la voie avec tous les autres vehicules; elle a tout faux; pour un circulation apaisée des cyclistes , il faut des voies distinctes; je viens de faire un tour a Amsterdam, il y a une profusion de pistes essentiellement destinées aux velos

    un article sur mon blog

    http://daniel-pacault.over-blog.com/2014/10/coup-de-gueule-d-un-cycliste-poitevin.html

    Répondre
  2. Thomas S dit :

    N’oublions pas que la Cagouillère est très pentue, et plutôt étroite, et qu’au niveau de la passerelle, deux piétons peuvent avoir du mal à passer, surtout s’il sont du même gabarit que l’adjointe à la circulation.

    Les espaces piétons (donc interdits aux vélos), permettent tout de même de passer à vélo sous conditions, ce que tout à chacun connait s’il vit sans voiture, ou s’il se rappelle des cours de sécurité routière au collège.

    Article R 412-34 du code de la route.
    I bis. – Les enfants de moins de huit ans qui conduisent un cycle peuvent utiliser les trottoirs ou accotements, sauf dispositions contraires prises par l’autorité investie du pouvoir de police, à la condition de conserver l’allure du pas et de ne pas occasionner de gêne aux piétons.
    II. – Sont assimilés aux piétons :
    1° Les personnes qui conduisent une voiture d’enfant, de malade ou d’infirme, ou tout autre véhicule de petite dimension sans moteur ;
    2° Les personnes qui conduisent à la main un cycle ou un cyclomoteur ;
    3° Les infirmes qui se déplacent dans une chaise roulante mue par eux-mêmes ou circulant à l’allure du pas.

    Est-ce que ça contredit tant que ça l’arrêté municipal qui dit que :
    « Circulation – Ce chemin est strictement interdit à tous les véhicules et deux-roues à moteurs. Les conducteurs de cycle doivent circuler à l’allure du pas et respecter la priorité donnée aux piétons. Tout conducteur est tenu de leur céder le passage au besoin en s’arrêtant ».

    Pas tellement.

    L’idée de partage harmonieux de la route, y compris rues piétonnes, est un peu illusoire (ce serait comme de nier la lutte des classe et considérer qu’on peut avoir la paix sociale avec une société où les salaires s’échelonnent de 1 à 1000). Les voitures gênent les vélos, mais les vélos peuvent gêner les piétons. Les vélos ne gênent pas les piétons tant qu’il sont pas nombreux.  En revanche quand tout le monde s’y met il convient d’avoir des règles dans l’intérêt de tous. A Strasbourg, il y a beaucoup de cyclistes qui utilisent anarchiquement les rues piétonnes. Et le piéton se sent un petit peu là bas comme le cycliste poitevin face aux voitures qui traverse la porte de Paris. Il y a donc une « chaine alimentaire » de prédation, du camion à la voiture, puis les deux roues et enfin le vélo qui se retrouve en bas de course et subissant les assaut de tous. (On pourrait rajouter das catégories intermédiaires comme le motard, le skateur ou le joggeur).  Après bien évidemment, on peut être souple dans l’application des interdictions. Vous pouvez toujours prendre cette passerelle à vélo. De même que si vous roulez au pas ça pose pas trop de problème. Ce n’est pas pour autant qu’il faut supprimer ce genre d’interdictions. Dans l’intérêt des piétons.

    Autrement dit Osons revendique, que le piéton doit s’écraser face au vététiste qui dévale à toute vitesse ce chemin très pentu, ou qu’il doit se pousser pour laisser le cycliste monter la pente sans baisser sa vitesse moyenne.

    Je reste persuadé qu’une action pro-vélo doit se faire en gagnant de l’espace cyclable par un rapport de force sur les voitures et pas un rapport de force sur les piétons. Ainsi nous ferions mieux :
    – soit de proposer la construction d’une passerelle un peu plus large, rue de la cagouillère, pour permettre effectivement le passage des piétons et des vélos (comme ce qui a pu être fait à Chasseneuil par exemple).
    – soit de prévoir un point presse à des endroits « points noirs » qui concernent beaucoup plus de monde pour la circulation de vélo et piétons : bas de l’avenue de Nantes, bd du Grand Cerf, zone république, Poitiers sud…..

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *