Aller au contenu

Rendez-vous des inter­mit­tent.es

Le 26 juin à Poitiers et à Niort. Commu­niqué de la CGT spec­tacle du 25 juin 2014

« LETTRE DE MISSION « ARCHAMBAULT, GILLE, COMBREXELLE » : DES AVANCÉES GRÂCE À LA LUTTE DES ARTISTES ET TECHNICIENS …

La Cgt Spec­tacle prend acte de la lettre de mission qui vient d’être adres­sée par le Premier Ministre à Hortense Archam­bault, Jean-Patrick Gille et Jean-Denis Combrexelle.

Nous consta­tons que les termes employés ont sensi­ble­ment évolué depuis les propos tenus par Manuel Valls jeudi dernier. Nous sommes prêts à travailler avec la mission sur la base de nos propo­si­tions, en nous basant sur la plate­forme du comité de suivi (507 heures sur 12 mois, date anni­ver­sai­re…), en vue de la péren­ni­sa­tion des annexes 8 et 10 dans la soli­da­rité inter­pro­fes­sion­nelle. Plusieurs axes de travail rete­nus sont essen­tiels dont la lutte contre la discri­mi­na­tion d’ac­cès aux droits au congé mater­nité, mala­die ou à la retraite complé­men­taire, ou bien encore les règles de coor­di­na­tion avec un régime géné­ral complè­te­ment trans­formé par l’ac­cord du 22 mars.

Nous notons que le gouver­ne­ment exclut l’op­tion de la créa­tion d’une « caisse auto­nome » pour les inter­mit­tents du spec­tacle, très ancienne reven­di­ca­tion du Medef. Nous ne cessons pas pour autant de dénon­cer l’injus­tice de la conven­tion du 14 mai dans son ensemble, qui fait peser des écono­mies consi­dé­rables sur l’en­semble des deman­deurs d’em­ploi, qu’ils soient travailleurs précaires, inté­ri­maires, cadres ou inter­mit­tents du spec­tacle.Nous emploie­rons d’ailleurs les moyens adéquats pour obte­nir une autre réforme de l’in­dem­ni­sa­tion chômage, notam­ment devant les juri­dic­tions compé­tentes.

La lutte conti­nue dans la durée pour que tous les artistes et tech­ni­ciens du spec­tacle mettent sous leur vigi­lance les travaux de la concer­ta­tion, afin que nos reven­di­ca­tions unitai­re­ment défen­dues depuis plus de dix ans soient enfin prises en compte.

Nous devons tous ensemble trou­ver les formes de la lutte  – dont la grève – pour réaf­fir­mer que la profes­sion dans sa très large majo­rité soutient cette orien­ta­tion, et notre entière soli­da­rité avec la lutte pour un régime inter­pro­fes­sion­nel d’as­su­rance chômage digne de ce nom pour tous les deman­deurs d’em­ploi, préfi­gu­rant l’ins­tau­ra­tion d’une véri­table sécu­rité sociale profes­sion­nelle.

Nous appe­lons les profes­sion­nel-le-s du spec­tacle, du cinéma et de l’au­dio­vi­suel,  à se pronon­cer sur les lieux de travail. A cet effet,  nous avons déposé un nouveau préavis de grève pour le mois de juillet et appe­lons à un temps fort le 4 juillet. Nous rappe­lons que nous défen­dons inva­ria­ble­ment l’or­ga­ni­sa­tion de votes démo­cra­tiques et donc à l’abri des pres­sions pour que les sala­rié-e-s décident de leurs moyens d’ac­tion, dans l’unité et sans oppo­si­tion entre les profes­sion­nels.

Notre lutte a déjà permis d’en­trou­vrir la voie à une refonte durable des annexes et d’in­flé­chir les posi­tions du gouver­ne­ment en matière de baisse du budget de la créa­tion artis­tique au sein du Minis­tère de la Culture.

Toutes et tous ensemble, mettons les travaux de la mission sous notre vigi­lance.

Toutes et tous ensemble, mobi­li­sons nous contre l’aus­té­rité et l’ex­trême droite le 26 juin prochain !

jeudi 26 juin 2014

Les RDV en Poitou-Charentes

À POITIERS 11H

Rendez vous devant l’usine Fede­ral Mogul
Emme­nez vos vélos, mono­cycles et pistons en tout genre.
Une grande course cycliste est prévue.
pour les personnes de Poitiers, covoi­tu­rages avec camions et voitures pour emme­ner les vélos et les cyclistes et les piétons au départ de Zo (chemin de Quai d’em­barque­ment près de l’ave­nue de Paris) à 10h.

 

A NIORT 18H

Rendez-vous dans la cours du CNAR (Usine Boînot)

Emme­nez pancartes, affiches, bande­roles “pour prendre le café ensemble” avant l’inau­gu­ra­tion offi­cielle du festi­val Téci­verdi

Mobi­li­sez vos réseaux pour orga­ni­ser les co-voitu­rages

Nous enver­rons les appels pour les jours prochains au jour le jour, restez vigi­lant(e)s !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *