Aller au contenu

Samedi 30 mai, les « Chan­tiers de l’es­poir à Poitiers »

Pendant l’été 2014, Ensemble ! propo­sait une initia­tive cher­chant à dépas­ser les diffi­cul­tés de construc­tion du Front de gauche. La propo­si­tion était de relan­cer par la base des discus­sions et actions inté­res­sant le monde des asso­cia­tions comme celui des syndi­cats et des mouve­ments poli­tiques.

Cette initia­tive des «  chan­tiers de l’es­poir »a été reprise par nos parte­naires du Front de gauche, le PCF et le PG, natio­na­le­ment.
Puis, en janvier 2014, un appel voyait le jour, allant bien au-delà de cet arc de forces ; on y lisait :
« Nous mobi­li­ser, ensemble, pour élabo­rer une alter­na­tive poli­tique, sociale et écolo­giste : c’est l’objet des chan­tiers d’es­poir que nous vous propo­sons de construire. À travers ce rassem­ble­ment inédit, l’objec­tif est de mettre en mouve­ment nos conci­toyens et bâtir ainsi une majo­rité d’idées dans le pays, de montrer qu’il est possible de faire autre­ment en dessi­nant les mesures urgentes de trans­for­ma­tion sociale et écolo­gique que mettrait en œuvre un gouver­ne­ment qui ne renonce pas face à la finance.  »
Le samedi 11 avril, plusieurs dizaines de réunions se sont tenues dans toute la France et ont rassem­blé des centaines de personnes venues d’ho­ri­zons divers.
Ces premières réunions ont permis d’amor­cer un dialogue, de faire surgir des propo­si­tions, d’ou­vrir des espaces d’échanges, qu’il nous faut main­te­nant déve­lop­per.

Vous pouvez retrou­ver dans la presse quelques articles sur ces initia­tives : dans Média­part, Poli­tis, l’Hu­ma­nité, La Marseillaise, ou encore Midi Libre.
Il est toujours possible de signer en ligne l’ap­pel à ces rencontres.
http://chan­tiers­des­poir.fr
A Poitiers, il existe une expé­rience parti­cu­lière des acti­vi­tés unitaires anti­li­bé­rales. Il exista un Forum social dépar­te­men­tal créé en 2002 à la suite de la mani­fes­ta­tions anti-Le Pen, qui se situait dans la lignée du renou­veau alter­mon­dia­liste, et des Forums sociaux mondiaux. Celui-ci perdura plusieurs années, avec de nombreuses initia­tives. Dont la campagne contre le Traité consti­tu­tion­nel euro­péen en 2005. Il y eut aussi un jour­nal local, le Mixeur, qui se situa dans cette même pers­pec­tive.
Aupa­ra­vant, dès les années 1990, les amis de Poli­tis de Poitiers orga­ni­sèrent toute cette décen­nie et au-delà des réunions-débats permet­tant de trou­ver un espace de discus­sion en ces années de triomphe poli­tique du néoli­bé­ra­lisme. Il y eut aussi et surtout la grande grève de l’hi­ver 1995 qui fit conver­ger les forces syndi­cales et autres en un mouve­ment puis­sant.
Parmi les initia­teurs de toutes ces actions, plusieurs ont parti­cipé et parti­cipent aux Festi­vals Raisons d’agir , puis au lance­ment récent d’un Insti­tut d’études popu­laires.
Certes, le Front social dépar­te­men­tal a disparu, et nul ne peut dire qu’il en est le conti­nua­teur unique. Certes la réfé­rence à ce passé n’est pas gage de réus­site pour l’ave­nir. Certes nous ne sommes un cas unique, et les expé­riences unitaires se sont multi­pliées plus récem­ment en France.
Mais persiste un acquis, celui de mili­ter en commun. Lequel a été réin­vesti parfois dans le Front de gauche local. Cet acquis unitaire a aussi permis que se noue assez faci­le­ment l’al­liance qui a pris nom d’ «  Osons Poitiers » lors des Muni­ci­pales de 2014, avec EE-LV, PG,NPA et Ensemble ! Puis lors des élec­tions dépar­te­men­tales de 2015 où cette alliance s’est élar­gie avec l’ar­ri­vée du PCF à « Inven­tons la Vienne ». Ce sont des alliances élec­to­rales qui par leur succès-que nous aime­rions plus nets- montrent qu’existe une gauche anti­li­bé­rale et s’unis­sant sur l’es­sen­tiel. Une gauche anti­li­bé­rale se construit sur la durée et s’en­ra­cine.
Pour aller au-delà, il nous faut inven­ter un programme d’ac­tions qui ne se situe pas unique­ment dans le calen­drier élec­to­ral. Il nous faut inven­ter le programme d’ac­tions et de propo­si­tions qui nous permette d’être à l’of­fen­sive face à ce gouver­ne­ment néoli­bé­ral comme face à la droite et au FN.

Pour nous, c’est le samedi 30 mai à Poitiers que se tien­dra la réunion première des Chan­tiers de l’es­poir.
une réunion de prépa­ra­tion aura lieu le lundi 11mai à 18h30 où ensemble nous déci­de­rons des thèmes à propo­ser , de l’ani­ma­tion des ateliers et des suites à y donner.
Cette initia­tive a besoin que nous soyons nombreuses et nombreux pour prendre vie. Oui, soyons nombreuses et nombreux à parti­ci­per à cette initia­tive ; car en ces temps mauvais, c’est urgent.

 

Pascal Bois­sel, mai 2015.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *