Aller au contenu

L’in­dus­tria­li­sa­tion de l’agri­cul­ture, à partir de l’exemple de Cous­say-les-Bois

Quand :
12 novembre 2016 @ 10h00 – 17h00
2016-11-12T10:00:00+01:00
2016-11-12T17:00:00+01:00
Où :
salle des fêtes
86270 Coussay-les-Bois
France
L'industrialisation de l'agriculture, à partir de l'exemple de Coussay-les-Bois @ salle des fêtes | Coussay-les-Bois | Aquitaine-Limousin-Poitou-Charentes | France

Prévoir son pique-nique ou petite restau­ra­tion sur place 

Programme

10 h – Accueil

Gilles Sauvion – Mairie de Cous­say-les-Bois

Vincent Butruille – Président Aspect

Domi­nique Brunet – Porte-parole du Collec­tif

Pourquoi voit-on se déve­lop­per les fermes-usines dans nos campagnes ?

Oppor­tu­nisme des subven­tions pour les éner­gies renou­ve­lables. Perte du modèle d’agri­cul­ture fami­liale.

 Jean-Bernard Teuma, éleveur et porte-parole de la Confé­dé­ra­tion Paysanne de la Creuse

Aber­ra­tion écono­mique et écolo­gique de ce projet de ferme-usine

Michel Girard, ingé­nieur agri­cole

12 h – Pause déjeu­ner. Apéri­tif

Marché paysan pour restau­ra­tion sur place

Reprise à 14 h

Consé­quences écono­miques et sociales de ce modèle sur la rura­lité

Jean-Bernard Teuma

Consé­quences envi­ron­ne­men­tales

Qualité de l’eau pour le site de Cous­say-les-Bois. Risque de pollu­tion ponc­tuelle et de pollu­tion diffuse (plan d’épan­dage). Hydro­géo­lo­gie : nappe phréa­tique et captage d’Ali­men­ta­tion en Eau Potable.

Diapo­rama  commenté par François Bigot porte-parole du Collectif

Qualité de l’ali­men­ta­tion, la santé

Perte de contrôle sur la qualité de la viande. Risques sani­taires liés au confi­ne­ment. Impact sur la santé des consom­ma­teurs.

Véro­nique Richez Lerouge auteure du livre « La vache qui pleure »

Perte de la biodi­ver­sité 

Réduc­tion des zones humides, haies, prai­ries.

Régis Ouvrard – Vice président LPO Viennne

Une alter­na­tive à l’in­dus­tria­li­sa­tion

Gilles Dubin, éleveur de bovins viande à Mauléon (79)

16 h 45 – Clôture de la jour­née

Domi­nique Brunet – Porte-parole du Collec­tif

Michel Favreau – Maire de Cous­say-les-Bois

Toutes infos sur le site du Collec­tif  http://www.collec­tif­cous­say.fr/

Le depliant complet en cliquant ici

***

Commu­niqué de presse :

« Projet d’en­grais­se­ment de taurillons sur Cous­say-les-Bois au lieu-dit « Les Patu­relles »

Le 20 Juin dernier se sont réunies plusieurs asso­cia­tions qui ont décidé de se consti­tuer en un collec­tif pour unir leurs forces et compé­tences contre le projet d’un indus­triel Monsieur Pierre Liot, Président de la société holding LPC, qui, elle, regroupe plusieurs socié­tés dont la société Liot et la SCEA « Les Nauds » situées allée d’Ar­gen­son à Chatel­le­rault.

Indus­triel dans l’ali­men­ta­tion animale, Monsieur Liot , en prolon­ge­ment de son acti­vité indus­trielle, veut créer une unité « Hors sol » en entas­sant et engrais­sant 1500 taurillons par an pour 1200 places en un lieu éminem­ment sensible : « Les Patu­relles », commune de Cous­say-les-Bois.

Ce lieu, non construc­tible, se situe en zone « ZNIEFF » (Zone natu­relle), zone dite « HUMIDE », en bordure du massif fores­tier de « la Guerche et la Groie ». Ce lieu, réfé­rencé pour sa faune et sa flore, se situe à la verti­cale (5 à 7m) de la nappe phréa­tique qui alimente en eau les foyers des Communes de Cous­say-les-Bois, Lési­gny et Mairé.

Le Maire de Cous­say-les-Bois, ayant refusé deux demandes de permis de construire pour les raisons invoquées ci-dessus, s’est vu désa­voué par le sous-préfet de Châtel­le­rault qui, lui, faisant fi de ces restric­tions, a validé ces deux demandes au motif que ce projet « …allait créer des emplois et était bon pour l’éco­no­mie loca­le… ».

Nous, asso­cia­tions de ce collec­tif en forma­tion, pensons que ce projet, de logique stric­te­ment indus­trielle, s’il se créait, détrui­rait, non seule­ment l’en­vi­ron­ne­ment local, mais aussi l’em­ploi, l’ac­ti­vité et la qualité de vie des éleveurs locaux et leurs familles. Il ferait aussi peser un risque de pollu­tion de la nappe phréa­tique sous-jacente.

A l’heure où de Vrais agri­cul­teurs de ce dépar­te­ment s’or­ga­nisent pour collec­ti­ve­ment créer une filière d’en­grais­se­ment, de regrou­pe­ment, et de commer­cia­li­sa­tion avec un Vrai lien au sol, ce projet nous semble mal-venu, car en concur­rence directe avec ce début d’or­ga­ni­sa­tion.

Les asso­cia­tions initia­trices du collec­tif en forma­tion, en concer­ta­tion avec le Maire de Cous­say-les-Bois sont ASPECT (Cous­say-les-Bois), Vienne Agro Bio (86), Attac (Chatel­le­rault), Biocoop « le Pois tout vert » , Confé­dé­ra­tion Paysanne (86), « Les Amis de la Terre » (86) des membres de l’UFC(86)….

D’autre asso­cia­tions locales et dépar­te­men­tales, telle VGCA (Vicq sur Gartempe),qui nous ont soute­nus dès le début, sont invi­tées à nous rejoindre au sein du collec­tif dès cet automne, pour, dans un premier temps, prépa­rer et orga­ni­ser collec­ti­ve­ment un colloque pour le 212 novembre prochain. Lors de ce colloque, nous trai­te­rons de ques­tions de qualité de l’eau et des aliments, de rura­lité, de biodi­ver­si­té….

Les thèmes et les person­na­li­tés pres­sen­ties seront préci­sés à l’au­tomne

Pour le collec­tif,

V, Butruille, ASPECT

Cous­say-les-Bois, le 12 Juillet 2016″

Billets en relation :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.