Aller au contenu

7e festi­val Filmer le travail

Quand :
29 janvier 2016 – 29 février 2016 Jour entier
2016-01-29T00:00:00+01:00
2016-03-01T00:00:00+01:00
Où :
Poitiers
France
7e festival Filmer le travail @ Poitiers | Poitou-Charentes | France

Vue de France, la mondia­li­sa­tion qui sera la théma­tique centrale de cette 7e édition signi­fie d’abord délo­ca­li­sa­tions, ferme­tures d’usine et luttes des sala­riés pour le main­tien de l’em­ploi. Ainsi, sera projeté en ouver­ture du festi­val et en avant-première Comme des lions, le docu­men­taire de Françoise Davisse consa­cré aux deux années de lutte des sala­riés de PSA Aulnay.

Cepen­dant, la mondia­li­sa­tion ne se résume pas au déclin indus­triel des pays riches. La période est marquée par la finan­cia­ri­sa­tion de l’éco­no­mie qui a de nombreuses réper­cus­sions sur le travail, diffé­ren­ciées entre le nord et le sud : chômage et préca­ri­sa­tion d’un côté, catas­trophe indus­trielle et pollu­tion de l’autre, inten­si­fi­ca­tion pour tous avec en parti­cu­lier la montée de nouvelles formes de gestion des ressources humaines plus “impliquantes” et psycho­lo­gique­ment contrai­gnantes. C’est cet aspect que le festi­val abor­dera en prio­rité avec la jour­née de rencontres profes­sion­nelles du lundi 1er février (Le travail aux prises avec la mondia­li­sa­tion des systèmes produc­tifs) et les confé­rences projec­tions débats de Chris­tophe Dejours (Souf­france au travail et gestion des ressources humaines), Danièle Linhart (La comé­die humaine du travail) et Paul Bouf­far­tigue (Les risques psycho­so­ciaux).

Comme d’ha­bi­tude, pour faci­li­ter le débat collec­tif sur ces ques­tions centrales, Filmer le travail mobi­li­sera des points de vue artis­tiques, plus sensibles et subjec­tifs qui, en gros­sis­sant le trait, mettent l’ac­cent sur des aspects peu abor­dés débou­chant sur de nouvelles ques­tions et faci­li­tant le débat. Ainsi, Margin Call de J.C. Chan­dor, huis clos hale­tant dans les coulisses du capi­ta­lisme finan­cier, dissèque les tenants et les abou­tis­sants de la crise finan­cière de Wall Street en 2008 en montrant que les méca­nismes abstraits qui régissent la finance sont bien agis par des indi­vi­dus. Plus encore, en adap­tant libre­ment un texte de Falk Rich­ter, Cyril Teste nous propose avec Nobody une éton­nante perfor­mance filmique dénonçant certaines orga­ni­sa­tions du travail qui exercent un grand pouvoir sur les sala­riés qui les subissent au quoti­dien. D’autres films, notam­ment le trucu­lent et instruc­tif Genèse d’un repas de Luc Moul­let, ou encore le film At home d’Atha­na­sios Kara­ni­ko­las sur la ques­tion des migra­tions de travail, vien­dront enri­chir la réflexion.

À côté de la théma­tique de la mondia­li­sa­tion, la 7e édition de Filmer le travail sera consa­crée au cinéma italien avec une sélec­tion d’une dizaine de films, allant des années 1950 aux années 2010, propo­sés et présen­tés par Fede­rico Rossin, histo­rien du cinéma et program­ma­teur indé­pen­dant, et montrés en présence de leurs réali­sa­teurs.

Par ailleurs, Filmer le travail c’est comme chaque année, une compé­ti­tion inter­na­tio­nale de films récents sur le travail, un concours de pocket films ouvert à tous, des expo­si­tions et de nombreux rendez-vous régu­liers : « L’ate­lier des archives » de l’Ina ; « Écou­ter le travail » avec une carte blanche donnée cette année à Daniel Deshays ; « La fabrique des images du travail » consa­crée au dernier film en cours de Cathe­rine Ulmer-Lopez ; « Un cinéaste au travail », autour du travail du réali­sa­teur algé­rien Malek Bens­maïl, qui vien­dra présen­ter deux de ses films, et enfin un « hommage » au cinéma de Chan­tal Aker­man, qui nous a quit­tés début octobre 2015.

Cette édition sera égale­ment marquée par deux nouveau­tés : le retour du concours de scéna­rios de docu­men­taires sur le travail et la créa­tion d’un rendez-vous régu­lier abor­dant « La santé au travail ».

Programme du festi­val au format PDF (2Mo)

Down­load the PDF file .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.