Aller au contenu

8 mars – Rassem­ble­ment, déam­bu­la­tion et film débat

Quand :
8 mars 2018 @ 18h30 – 22h30
2018-03-08T18:30:00+01:00
2018-03-08T22:30:00+01:00
Où :
Place d'Armes puis TAP Cinéma
86000 Poitiers
France
8 mars - Rassemblement, déambulation et film débat @ Place d'Armes puis TAP Cinéma | Poitiers | Nouvelle-Aquitaine | France

Tou·­te·s en noir & ruban blanc en soutien aux femmes victimes de violences sexistes et sexuelles 

Nous appe­lons à l’ac­tion et à la grève pour les droits des femmes le 8 mars.

Les luttes fémi­nistes ont permis de conqué­rir des droits et de progres­ser vers l’éga­lité entre les femmes et les hommes. Mais cette égalité est loin d’être effec­tive. C’est pourquoi la jour­née du 8 mars ne se « fête » pas et n’est pas la « jour­née de la femme » mais bien celle de lutte pour les droits des femmes ! Le 8 mars est une jour­née inter­na­tio­nale de conver­gence de toutes nos luttes, celles des femmes d’ici et d’ailleurs.

L’éga­lité entre les femmes et les hommes est pour nous incon­tour­nable : elle parti­cipe du progrès social. Lais­ser perdu­rer les inéga­li­tés, s’exer­cer les violences contre les femmes et les filles, c’est porter une respon­sa­bi­lité sur le fait que les idées rétro­grades progressent, que le patriar­cat perdure. Et nous ne cesse­rons pas de le répé­ter : la « cause des femmes » n’est ni secon­daire, ni une opéra­tion de commu­ni­ca­tion. Elle ne se limite pas à fémi­ni­ser les postes de direc­tion en oubliant la majo­rité des femmes scot­chées au plan­cher collant des temps partiels et de la préca­rité. Elle demande outre une volonté poli­tique de tous les instants, des moyens humains comme finan­ciers impor­tants pour y parve­nir et des sanc­tions contre les employeurs qui ne respectent pas l’éga­lité profes­sion­nelle. Notre constat est sans appel : le gouver­ne­ment français ne les a jamais mis en place. Le patro­nat met toute son éner­gie à combattre toute mesure contrai­gnante. Et c’est ainsi qu’en 2018, l’ur­gence à obte­nir l’éga­lité est toujours là.

Les femmes sont nombreuses à se mobi­li­ser. Elles dénoncent les violences sexistes et sexuelles à la maison, dans l’es­pace public, au travail. Elles alertent sur les stéréo­types de genre toujours persis­tants dans les médias, à l’école, dans la vie publique et privée. Elles condamnent la préca­rité, la pauvreté, le chômage. Elles refusent les inéga­li­tés au travail en termes de salaires, d’ac­cès à l’em­ploi, de carrière, de temps de travail. Et elles rappellent les consé­quences de toutes ces inéga­li­tés sur le montant des retraites. Elles dénoncent les consé­quences de la répar­ti­tion inéga­li­taire des tâches domes­tiques sur la vie des femmes. Elles luttent contre les remises en cause du droit à l’avor­te­ment, à l’ac­cès à la contra­cep­tion. Elles exigent la garan­tie de services publics pour toutes et tous, des services à déve­lop­per et équi­li­brer sur l’en­semble des terri­toires, de la petite enfance à la perte d’au­to­no­mie. Elles combattent la lesbo­pho­bie et tous les stéréo­types rela­tifs à toute autre caté­go­rie discri­mi­née. Elles soutiennent les migrantes et réfu­giées. Elles n’ad­mettent pas les discri­mi­na­tions, comme celles visant les femmes handi­ca­pées…

Cette liste, bien longue, montre qu’il s’agit bien d’un système social derrière toutes ces inéga­li­tés. Cette domi­na­tion, nous la refu­sons et la refu­se­rons. Jusqu’à ce qu’elle cesse. Et pour cela, nous appe­lons à agir sur tout le terri­toire, par des actions de grève, des débrayages, des rassem­ble­ments, des mani­fes­ta­tions. L’éga­lité entre les femmes et les hommes est une ques­tion de justice sociale et de démo­cra­tie. C’est un levier pour gagner l’éman­ci­pa­tion de toutes et tous.

C’est pourquoi nous appe­lons à se mobi­li­ser le 8 mars à 18h30 devant l’hô­tel de ville de Poitiers !

Rassem­ble­ment et déam­bu­la­tion suivie à 20h30 au TAP Cinéma de la projec­tion du film Les conqué­rantes de Petra Bion­dina Volpe.

Signa­taires : MJCF86, CGT, Ensemble !, FSU, EELV, CIDFF, Le Plan­ning Fami­lial de la Vienne, NPA, PG, Soli­daires Étudiant.e.s et des citoyen.ne.s.

Tract du 8 mars 2018 à télé­char­ger

Down­load the PDF file .

Les Conqué­rantes

de Petra Bion­dina Volpe (Suisse, 2017, 1h36, VOSTF)
Wood­stock, Flower Power, Révo­lu­tion Sexuelle : trois ans se sont écou­lés depuis mai 68 mais la vague de libé­ra­tion ne semble pas avoir atteint le petit village suisse d’Ap­pen­zell. En mère au foyer exem­plaire, Nora ne conçoit d’ailleurs pas sa vie autre­ment.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.