Aller au contenu

Aéro­port Poitiers-Biard : 12 ans de trop !

Quand :
18 octobre 2019 @ 15h30
2019-10-18T15:30:00+02:00
2019-10-18T15:45:00+02:00
Où :
devant l’hôtel du Département
Place de la Préfecture Poitiers

Rassem­ble­ment à l’ap­pel des orga­ni­sa­tions et collec­tifs :

EELV – Les Verts, ENSEMBLE! 86, Ensemble pour Poitiers, Géné­ra­tion.s, La France Insou­mise, Nouveau Parti Anti­ca­pi­ta­liste, OSONS 2020, Parti de Gauche, Poitiers Collec­tif.

 

Les élus de Grand Poitiers et du Dépar­te­ment votent le 18 octobre le renou­vel­le­ment de la Délé­ga­tion de Service Public à un opéra­teur privé, qui va gérer l’aé­ro­port de Poitiers-Biard pendant 12 ans encore !

Cet aéro­port coûte plus de 2 millions d’eu­ros d’argent public par an. Sa gestion est défi­ci­taire, et l’argent public est massi­ve­ment perçu par une compa­gnie low-cost, Ryanair. Sur 12 ans, c’est plus de 24 millions d’eu­ros qui seront dépen­sés, un argent qui ne béné­fi­ciera qu’à très peu d’ha­bi­tants : qui d’entre nous prend l’avion à Poitiers ?

La géné­ra­tion poli­tique qui nous a mis dans une situa­tion clima­tique et écono­mique catas­tro­phique persiste dans son atti­tude coupable : elle engage pour 12 ans l’ave­nir des jeunes géné­ra­tions, à la veille des élec­tions.

• Les scien­ti­fiques nous donnent moins de deux ans pour réduire radi­ca­le­ment nos émis­sions de gaz à effet de serre si nous voulons rester sous la barre des 2°C de réchauf­fe­ment clima­tique ;

• Le trans­port aérien asso­cie injus­tice sociale et injus­tice écolo­gique : en plus d’être le moyen de trans­port le plus polluant, il est aussi celui qui béné­fi­cie aux plus riches, tout en étant très subven­tionné par de l’argent public ;

• Nous avons besoin d’argent public pour déve­lop­per les moyens de trans­ports plus propres, plus acces­sibles à tous, dans notre quoti­dien : bus, trains TER, pistes cycla­bles…

C’est pourquoi nous appe­lons à la mobi­li­sa­tion le 18 octobre à 15h30, devant l’hô­tel du Dépar­te­ment.

« Moins de moyens pour les trans­ports polluants d’une mino­rité,

plus de moyens pour des trans­ports plus propres, plus acces­sibles à tous, au quoti­dien ».

Chacun est invité à appor­ter un panneau, une image repré­sen­tant ce qu’il préfé­re­rait finan­cer avec cet argent public ! Plus de bus, plus de trains du quoti­dien, plus de vélos… Quelle serait votre prio­rité ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.