Aller au contenu

Grève et manif inter­syn­di­cale dans l’Edu­ca­tion natio­nale

Quand :
13 janvier 2022 @ 14h00
2022-01-13T14:00:00+01:00
2022-01-13T14:15:00+01:00
Où :
Rassemblement devant le rectorat
rue Guillaume le Troubadour - Poitiers
Grève et manif intersyndicale dans l'Education nationale @ Rassemblement devant le rectorat

COMMUNIQUE d’ENSEMBLE ! natio­nal :

AVEC LES PERSONNEL DE L’EDUCATION EN GREVE LE 13 JANVIER

Alors que Blanquer n’ar­rête pas de plas­tron­ner en reven­diquant pour son gouver­ne­ment le main­tien de la conti­nuité scolaire, les person­nels disent autre chose.

Une grève très unitaire est orga­ni­sée le 13 janvier. Elle est appe­lée par les fédé­ra­tions de l’Édu­ca­tion natio­nale FSU, UNSA, FO, CGT Educ’ac­tion, SNALC, SNE, SUD Educa­tion, la fédé­ra­tion de parents d’élèves FCPE, les orga­ni­sa­tions lycéennes MNL, La Voix Lycéenne, la FIDL. Ces orga­ni­sa­tions déclarent : « Malgré une ampli­fi­ca­tion jamais vue de l’épi­dé­mie, l’École ne béné­fi­cie pas de l’or­ga­ni­sa­tion protec­trice qui serait néces­saire pour assu­rer la sécu­rité des élèves, des person­nels et de leurs familles ». Le contraire de ce que veut faire croire le Ministre.
Les ensei­gnantes et ensei­gnants souhaitent que les élèves soient à l’école et ils font tout pour ça depuis mars 2020 et le premier confi­ne­ment. Depuis, de proto­cole en proto­cole, chaque fois préve­nus la veille, si ce n’est le jour même par le minis­tère, elles et ils s’épuisent à tenter de main­te­nir un ensei­gne­ment de qualité avec des contraintes hygié­niques, admi­nis­tra­tives, péda­go­giques extrê­me­ment coûteuses nerveu­se­ment. Gérer chaque jour l’exas­pé­ra­tion crois­sante des parents, véri­fier à l’in­fini les tests des uns et des autres, assu­rer les départs et les retours des élèves, les décla­ra­tions, et les rempla­ce­ments des collègues mala­des…
En effet, la situa­tion est très diffi­cile dans nombre d’éta­blis­se­ments et des mobi­li­sa­tions locales sont en cours depuis la rentrée de janvier, notam­ment dans les régions pari­sienne et marseillaise. Depuis main­te­nant deux ans, aucune réelle solu­tion sani­taire n’a été appliquée : pas de distri­bu­tion de masques effi­caces, pas de capteurs de Co2 dans les salles sans aéra­tion, pas de renfor­ce­ment des services de méde­cine profes­sion­nelle ou de méde­cine scolaire  et surtout pas de vraie poli­tique d’em­bauche de person­nel afin de pallier les mala­dies des person­nels. La grève du 13 janvier peut ampli­fier la mobi­li­sa­tion pour les moyens récla­més par les person­nels afin d’as­su­rer la conti­nuité scolaire en sécu­rité. Mais aussi pour que les rempla­ce­ments soient renfor­cés et assu­rés par des person­nels formés : aujourd’­hui certains recteurs font appel aux parents d’élèves ou aux retrai­tés…
ENSEMBLE ! assure les person­nels et leurs orga­ni­sa­tions de son soutien total à l’ac­tion du 11 janvier avec les hospi­ta­liers, du 13 janvier avec les ensei­gnants… Au-delà de l’Edu­ca­tion Natio­nale et de l’Hô­pi­tal, ces grèves ont un sens profond : les travailleur/ses peuvent agir ensemble pour que la situa­tion que nous vivons ne serve à dété­rio­rer encore davan­tage les services publics qui sont déjà bien abîmés, et les condi­tions de travail et de vie de l’im­mense majo­rité de la popu­la­tion.

Billets en relation :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.