Aller au contenu

Grève et manif inter­syn­di­cale dans l’Edu­ca­tion natio­nale

Quand :
13 janvier 2022 @ 14h00
2022-01-13T14:00:00+01:00
2022-01-13T14:15:00+01:00
Où :
Rassemblement devant le rectorat
rue Guillaume le Troubadour - Poitiers
Grève et manif intersyndicale dans l'Education nationale @ Rassemblement devant le rectorat

COMMUNIQUE d’ENSEMBLE ! natio­nal :

AVEC LES PERSONNEL DE L’EDUCATION EN GREVE LE 13 JANVIER

Alors que Blanquer n’ar­rête pas de plas­tron­ner en reven­diquant pour son gouver­ne­ment le main­tien de la conti­nuité scolaire, les person­nels disent autre chose.

Une grève très unitaire est orga­ni­sée le 13 janvier. Elle est appe­lée par les fédé­ra­tions de l’Édu­ca­tion natio­nale FSU, UNSA, FO, CGT Educ’ac­tion, SNALC, SNE, SUD Educa­tion, la fédé­ra­tion de parents d’élèves FCPE, les orga­ni­sa­tions lycéennes MNL, La Voix Lycéenne, la FIDL. Ces orga­ni­sa­tions déclarent : « Malgré une ampli­fi­ca­tion jamais vue de l’épi­dé­mie, l’École ne béné­fi­cie pas de l’or­ga­ni­sa­tion protec­trice qui serait néces­saire pour assu­rer la sécu­rité des élèves, des person­nels et de leurs familles ». Le contraire de ce que veut faire croire le Ministre.
Les ensei­gnantes et ensei­gnants souhaitent que les élèves soient à l’école et ils font tout pour ça depuis mars 2020 et le premier confi­ne­ment. Depuis, de proto­cole en proto­cole, chaque fois préve­nus la veille, si ce n’est le jour même par le minis­tère, elles et ils s’épuisent à tenter de main­te­nir un ensei­gne­ment de qualité avec des contraintes hygié­niques, admi­nis­tra­tives, péda­go­giques extrê­me­ment coûteuses nerveu­se­ment. Gérer chaque jour l’exas­pé­ra­tion crois­sante des parents, véri­fier à l’in­fini les tests des uns et des autres, assu­rer les départs et les retours des élèves, les décla­ra­tions, et les rempla­ce­ments des collègues mala­des…
En effet, la situa­tion est très diffi­cile dans nombre d’éta­blis­se­ments et des mobi­li­sa­tions locales sont en cours depuis la rentrée de janvier, notam­ment dans les régions pari­sienne et marseillaise. Depuis main­te­nant deux ans, aucune réelle solu­tion sani­taire n’a été appliquée : pas de distri­bu­tion de masques effi­caces, pas de capteurs de Co2 dans les salles sans aéra­tion, pas de renfor­ce­ment des services de méde­cine profes­sion­nelle ou de méde­cine scolaire  et surtout pas de vraie poli­tique d’em­bauche de person­nel afin de pallier les mala­dies des person­nels. La grève du 13 janvier peut ampli­fier la mobi­li­sa­tion pour les moyens récla­més par les person­nels afin d’as­su­rer la conti­nuité scolaire en sécu­rité. Mais aussi pour que les rempla­ce­ments soient renfor­cés et assu­rés par des person­nels formés : aujourd’­hui certains recteurs font appel aux parents d’élèves ou aux retrai­tés…
ENSEMBLE ! assure les person­nels et leurs orga­ni­sa­tions de son soutien total à l’ac­tion du 11 janvier avec les hospi­ta­liers, du 13 janvier avec les ensei­gnants… Au-delà de l’Edu­ca­tion Natio­nale et de l’Hô­pi­tal, ces grèves ont un sens profond : les travailleur/ses peuvent agir ensemble pour que la situa­tion que nous vivons ne serve à dété­rio­rer encore davan­tage les services publics qui sont déjà bien abîmés, et les condi­tions de travail et de vie de l’im­mense majo­rité de la popu­la­tion.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.