Aller au contenu

Grosse teuf de fin d’état d’ur­gence

Parce qu’on emmerde les effets d’an­nonce du gouver­ne­ment qui joue avec nos nerfs pendant la réforme consti­tu­tion­nelle, parce que c’est en criant plus fort qu’on se sentira en sécu­rité, parce qu’à la fin c’est la vie et la dépra­va­tion qui gagnent.
RDV partout pour fêter la fin de l’état d’ur­gence

Les infos sont sur face­book

Billets en relation :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.