Aller au contenu

Ouver­ture de « L’en­vers du bocal »

Quand :
4 février 2017 @ 17h00 – 0h00
2017-02-04T17:00:00+01:00
2017-02-04T00:00:00+01:00
Où :
16 Rue de la Regratterie
86000 Poitiers
France
Ouverture de "L'envers du bocal" @ Poitiers | Nouvelle-Aquitaine | France

Week-end festif-artis­tique pour fêter l’ou­ver­ture de L’en­vers du bocal du mercredi 1er février.

17h30 – Compa­gnie Titart­pe­tit ( Théatre, contes)
Petit à petit – Petit art Petit – Titart­pe­tit, et voilà un nom pour une compa­gnie.Vous parlez d’un nom mais c’est quoi ? C’est qui ?
C’est avant tout des envies, des colères, des folies, des cris, des éner­gies créa­trices et un amour : le théâtre, l’art vivant
La compa­gnie Titart­pe­tit se construit à partir de rencontres d’ar­tistes, au parcours divers et inso­lites : théâ­treu-ses, plas­ti­cien-nes, écri­vain-es, vidéastes, musi­cien-nes…

19h – Matt (voyage accous­tique et inti­miste)
Matt vous propose un petit voyage inti­miste et accous­tique en flir­trant prin­ci­pa­le­ment sur de grands stan­darts de la musique allant de New-york, à Paris en passant par King­ston, Londres et Bueno Aires.

20H00 – Iloveyou­rass (set accous­tique) Iloveyou­rass range distos, beats et delays, le temps d’un set acous­tique de ses compo­si­tions réar­ran­gées et agré­menté de reprises (Louis Armstrong, Porti­shead, Bauhaus ou encore Tom Waits…).
https://ilyai­lo­veyou­rass.band­camp.com/
https://www.youtube.com/watch?v=ejSuvgb1N74

21h00– Iswor ( Rock, Folk, expé­ri­men­tal)
C’est en 2005, lors d’un voyage huma­ni­taire à Katman­dou, au Népal, que Mehdi RIGAUD rencontre Iswor JOSHI, célèbre joueur de Mohan Veena (guitare indienne se jouant en Lap steel, compo­sée de 8 cordes mélo­diques et bour­dons ryth­miques, et 12 cordes sympa­thiques) .Ce dernier vend l’un de ses instru­ments person­nels à Mehdi, qui de retour en France commence a prépa­rer des guitares élec­triques et acous­tiques pour lui permettre de les jouer en slide à la manière du Mohan Veena. De là nait un projet musi­cal en solo, qui pren­dra par la suite le nom d’Is­wor, en recon­nais­sance au musi­cien Népa­lais.C’est en novembre 2011 que le groupe prend sa forme actuelle, avec l’ar­rivé d’un violo­niste, Jérémy SORIN.

http://iswor.fr/fr/

Billets en relation :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.