Aller au contenu

Rassem­ble­ment de soli­da­rité avec les migrants et migrantes au nom des droits humains univer­sels

Quand :
4 septembre 2019 @ 18h00 – 19h00
2019-09-04T18:00:00+02:00
2019-09-04T19:00:00+02:00
Où :
Devant l'ancien Palais de justice
Place Alphonse Lepetit
86000 Poitiers
Rassemblement de solidarité avec les migrants et migrantes au nom des droits humains universels @ Devant l'ancien Palais de justice

Commu­niqué du collec­tif poite­vin D’ailleurs, nous sommes d’ici.

Non à l’Eu­rope forte­resse. Oui à une poli­tique humaine d’ac­cueil des migrant.e.s. La légi­time émotion (ou les larmes de croco­diles) susci­tée par la photo d’un corps de migrant mort sur une plage, n’a pas empê­ché les pays euro­péens et notam­ment la France de prendre des mesures de plus en plus répres­sives et inhu­maines envers les migrant.e.s.

La soli­da­rité mena­cée

Cela entraine la multi­pli­ca­tion des drames en Médi­ter­ra­née ou sur les routes de l’exil, des condi­tions indignes dans les camps, et la maltrai­tance insti­tu­tion­nelle. Pire, ils cherchent à crimi­na­li­ser les asso­cia­tions qui portent secours aux naufragé.e.s et inter­disent l’ac­cès de leurs bateaux aux ports. Ils intentent des procès à celles et ceux qui accueillent les migrants.

L’ex­ter­na­li­sa­tion de l’ac­cueil

Pour verrouiller les routes de l’exil, limi­ter l’ac­cueil et la protec­tion, ils n’hé­sitent pas à soute­nir à soute­nir les milices libyennes et les dicta­tures aux portes de l’Eu­rope. En délé­guant à ces régimes, moyen­nant finance, ils exter­na­lisent le contrôle migra­toire et la surveillance des fron­tières : déli­vrance restric­tive de visas,construc­tion de murs, contrôle mili­ta­risé des fron­tières.

Des mesures qui favo­risent la peur de l’autre

Au lieu de déve­lop­per des voies légales d’ar­ri­vée dans l’UE des migrant.e.s, les respon­sables des poli­tiques migra­toires privi­lé­gient les mesures sécu­ri­taires visant à repous­ser les exilé.e.s. Ils ne font que confor­ter la percep­tion que les personnes migrantes seraient une menace pour l’Eu­rope. Loin d’apai­ser les peurs, ils ne font que légi­ti­mer les idéo­lo­gies xéno­phobes qui se déve­loppent.

Une poli­tique meur­trière

Cette guerre faite aux migrant·e·s ne les empêche pas de venir, mais les pousse à emprun­ter des voies de passage toujours plus dange­reuses. Depuis 2000, plus de 50 000 personnes sont mortes aux fron­tières de l’Eu­rope.La mer Médi­ter­ra­née est deve­nue un immense cime­tière marin.

Se mobi­li­ser pour déve­lop­per l’ac­cueil et la soli­da­rité

Partout en Europe, une société civile diverse et inven­tive s’or­ga­nise pour accueillir, au nom des droits humains univer­sels, celles et ceux qui sont à la recherche d’une protec­tion. Des citoyen.ne.s agissent quoti­dien­ne­ment pour faire vivre des modèles de soli­da­rité active et d’ac­cueil des exilé.e.s. Ces innom­brables initia­tives sont la preuve de la volonté et de la capa­cité de nos socié­tés à trou­ver des réponses dignes aux multiples ques­tions de l’ac­cueil et de l’ac­com­pa­gne­ment. L’al­ter­na­tive doit passer par la mobi­li­sa­tion massive des peuples pour défendre les droits humains.

Il faut pour­suivre et ampli­fier le combat et construire une vraie soli­da­rité inter­na­tio­nale pour exiger l’ou­ver­ture des fron­tières, la liberté de circu­la­tion et d’ins­tal­la­tion.

DNSI demande à la Préfète et à la muni­ci­pa­lité de promou­voir dès main­te­nant des pratiques d’hos­pi­ta­lité et de mettre en place à Poitiers un accueil digne qui ne laisse personne à la rue.

Rassem­ble­ment tous les 1er mercredi du mois devant l’an­cien Palais de Justice

Télé­char­ger le commu­niqué DNSI 04 09 19

Down­load the PDF file .

2 réflexions au sujet de « Rassem­ble­ment de soli­da­rité avec les migrants et migrantes au nom des droits humains univer­sels »

  1. Jean-Marc Hubert dit :

    Bonjour,

    Est ce que Ensemble va bien présenter Yves Jean aux prochaines municipales. Je serais intéressé pour faire parti de la liste des 53 noms d’ensemble pour Poitiers. Je crois beaucoup en lui, il ferai bon maire. Cordialement. Jean-Marc Hubert

    Répondre
  2. pascal b dit :

    Votre question n’a pas de rapport direct avec ce post qui concerne la question des migrants.

    Je vous réponds cependant car il y a un malentendu qui se répand et  qui si cela continuait ne pourrait qu’être nocif à Ensemble!

    Ensemble! mouvement pour une alternative de gauche écologiste et solidaire, est une organisation politique anticapitaliste. L’association créée autour de l’adjoint au maire de Poitiers (le maire Alain Claeys qui fut un ami de Valls et a appelé à voter LREM au second tour des dernières législatives), Yves Jean, prend le mot «  »ensemble » pour faire un truc qui est une variante de la politique sociale-libérale de Claeys. Nous sommes opposés à cette démarche, opposés aux forces issues du soutien à Hollande et Valls, et qui sont si compatibles avec Macron et ses soutiens.

    Nous, Ensemble! 86 soutenons Osons2020 dont l’opposition de gauche à Claeys a été conséquente. Nous préciserons bientôt ce que nous avons à dire de la démarche d’Osons 2020.

     

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.