Aller au contenu

Comp­teurs Linky : commu­niqué de ARDAN

D’ici 2024, la France dans son grand ensemble sera équi­pée de comp­teurs linky, consé­quence de déci­sions prises au niveau euro­péen. Dans le Sud Vienne, la tâche a été dévo­lue à la société SRD. A la diffé­rence d’autres régions celle-ci ne devrait pas passer en force si l’on en croit ses réponses face à la résis­tance des premiers usagers.

Pour l’ins­tant celle-ci peau­fine son image (voir « dialogue « dans centre presse du 25 10.19).

SRD rappelle que la confi­den­tia­lité des données enre­gis­trées heure par heure sera aujourd’­hui et demain garan­tie, que l’agence de sécu­rité sani­taire(ANCES) recon­naît peu probable les risques liés aux champs magné­tiques émis par les linky.

N’em­pêche que de nombreux profes­sion­nels de santé émettent quelques doutes sur la multi­pli­ca­tion des appa­reils dans notre proche envi­ron­ne­ment et celui de nos voisins (Smart­phone, wifi, linky,..).

Les réfé­rés se multi­plient contre l’ins­tal­la­tion de ces comp­teurs pour raisons médi­cales chez des usagers attes­tant d’une élec­tro-sensi­bi­lité.

Obli­ga­tion issue d’une déci­sion euro­péenne, l’opé­ra­tion devrait coûter à l’état la baga­telle de 5,7 milliards d’€ alors que beau­coup de comp­teurs sont récents et donc fonc­tion­nels.

Cerise sur le gâteau, c’est la société ATOS, dirigé à l’époque par Thierry Breton, qui a récu­péré la plus grande part du marché. Lequel Thierry Breton n’est autre que le candi­dat de la France à la Commis­sion Euro­péenne.

Dans sa lettre aux usagers, SRD précise que rien ne sera à payer. Si les nouveaux comp­teurs sont intel­li­gents, faudrait pas non plus prendre les usagers pour des c…(ou des gogos)

contact : ardan­vien­ne@­free.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.