Aller au contenu

L’in­dus­tria­li­sa­tion de l’agri­cul­ture, à partir de l’exemple de Cous­say-les-Bois

Quand :
12 novembre 2016 @ 10h00 – 17h00
2016-11-12T10:00:00+01:00
2016-11-12T17:00:00+01:00
Où :
salle des fêtes
86270 Coussay-les-Bois
France
L'industrialisation de l'agriculture, à partir de l'exemple de Coussay-les-Bois @ salle des fêtes | Coussay-les-Bois | Aquitaine-Limousin-Poitou-Charentes | France

Prévoir son pique-nique ou petite restau­ra­tion sur place 

Programme

10 h – Accueil

Gilles Sauvion – Mairie de Cous­say-les-Bois

Vincent Butruille – Président Aspect

Domi­nique Brunet – Porte-parole du Collec­tif

Pourquoi voit-on se déve­lop­per les fermes-usines dans nos campagnes ?

Oppor­tu­nisme des subven­tions pour les éner­gies renou­ve­lables. Perte du modèle d’agri­cul­ture fami­liale.

 Jean-Bernard Teuma, éleveur et porte-parole de la Confé­dé­ra­tion Paysanne de la Creuse

Aber­ra­tion écono­mique et écolo­gique de ce projet de ferme-usine

Michel Girard, ingé­nieur agri­cole

12 h – Pause déjeu­ner. Apéri­tif

Marché paysan pour restau­ra­tion sur place

Reprise à 14 h

Consé­quences écono­miques et sociales de ce modèle sur la rura­lité

Jean-Bernard Teuma

Consé­quences envi­ron­ne­men­tales

Qualité de l’eau pour le site de Cous­say-les-Bois. Risque de pollu­tion ponc­tuelle et de pollu­tion diffuse (plan d’épan­dage). Hydro­géo­lo­gie : nappe phréa­tique et captage d’Ali­men­ta­tion en Eau Potable.

Diapo­rama  commenté par François Bigot porte-parole du Collectif

Qualité de l’ali­men­ta­tion, la santé

Perte de contrôle sur la qualité de la viande. Risques sani­taires liés au confi­ne­ment. Impact sur la santé des consom­ma­teurs.

Véro­nique Richez Lerouge auteure du livre « La vache qui pleure »

Perte de la biodi­ver­sité 

Réduc­tion des zones humides, haies, prai­ries.

Régis Ouvrard – Vice président LPO Viennne

Une alter­na­tive à l’in­dus­tria­li­sa­tion

Gilles Dubin, éleveur de bovins viande à Mauléon (79)

16 h 45 – Clôture de la jour­née

Domi­nique Brunet – Porte-parole du Collec­tif

Michel Favreau – Maire de Cous­say-les-Bois

Toutes infos sur le site du Collec­tif  http://www.collec­tif­cous­say.fr/

Le depliant complet en cliquant ici

***

Commu­niqué de presse :

« Projet d’en­grais­se­ment de taurillons sur Cous­say-les-Bois au lieu-dit « Les Patu­relles »

Le 20 Juin dernier se sont réunies plusieurs asso­cia­tions qui ont décidé de se consti­tuer en un collec­tif pour unir leurs forces et compé­tences contre le projet d’un indus­triel Monsieur Pierre Liot, Président de la société holding LPC, qui, elle, regroupe plusieurs socié­tés dont la société Liot et la SCEA « Les Nauds » situées allée d’Ar­gen­son à Chatel­le­rault.

Indus­triel dans l’ali­men­ta­tion animale, Monsieur Liot , en prolon­ge­ment de son acti­vité indus­trielle, veut créer une unité « Hors sol » en entas­sant et engrais­sant 1500 taurillons par an pour 1200 places en un lieu éminem­ment sensible : « Les Patu­relles », commune de Cous­say-les-Bois.

Ce lieu, non construc­tible, se situe en zone « ZNIEFF » (Zone natu­relle), zone dite « HUMIDE », en bordure du massif fores­tier de « la Guerche et la Groie ». Ce lieu, réfé­rencé pour sa faune et sa flore, se situe à la verti­cale (5 à 7m) de la nappe phréa­tique qui alimente en eau les foyers des Communes de Cous­say-les-Bois, Lési­gny et Mairé.

Le Maire de Cous­say-les-Bois, ayant refusé deux demandes de permis de construire pour les raisons invoquées ci-dessus, s’est vu désa­voué par le sous-préfet de Châtel­le­rault qui, lui, faisant fi de ces restric­tions, a validé ces deux demandes au motif que ce projet « …allait créer des emplois et était bon pour l’éco­no­mie loca­le… ».

Nous, asso­cia­tions de ce collec­tif en forma­tion, pensons que ce projet, de logique stric­te­ment indus­trielle, s’il se créait, détrui­rait, non seule­ment l’en­vi­ron­ne­ment local, mais aussi l’em­ploi, l’ac­ti­vité et la qualité de vie des éleveurs locaux et leurs familles. Il ferait aussi peser un risque de pollu­tion de la nappe phréa­tique sous-jacente.

A l’heure où de Vrais agri­cul­teurs de ce dépar­te­ment s’or­ga­nisent pour collec­ti­ve­ment créer une filière d’en­grais­se­ment, de regrou­pe­ment, et de commer­cia­li­sa­tion avec un Vrai lien au sol, ce projet nous semble mal-venu, car en concur­rence directe avec ce début d’or­ga­ni­sa­tion.

Les asso­cia­tions initia­trices du collec­tif en forma­tion, en concer­ta­tion avec le Maire de Cous­say-les-Bois sont ASPECT (Cous­say-les-Bois), Vienne Agro Bio (86), Attac (Chatel­le­rault), Biocoop « le Pois tout vert » , Confé­dé­ra­tion Paysanne (86), « Les Amis de la Terre » (86) des membres de l’UFC(86)….

D’autre asso­cia­tions locales et dépar­te­men­tales, telle VGCA (Vicq sur Gartempe),qui nous ont soute­nus dès le début, sont invi­tées à nous rejoindre au sein du collec­tif dès cet automne, pour, dans un premier temps, prépa­rer et orga­ni­ser collec­ti­ve­ment un colloque pour le 212 novembre prochain. Lors de ce colloque, nous trai­te­rons de ques­tions de qualité de l’eau et des aliments, de rura­lité, de biodi­ver­si­té….

Les thèmes et les person­na­li­tés pres­sen­ties seront préci­sés à l’au­tomne

Pour le collec­tif,

V, Butruille, ASPECT

Cous­say-les-Bois, le 12 Juillet 2016″

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.