Aller au contenu

Je défends l’éner­gie et les usages publics de l’eau à l’ap­pel du Collec­tif citoyen de défense des barrages hydro­élec­triques publics de la Vienne

Quand :
6 avril 2019 @ 15h00 – 18h00
2019-04-06T15:00:00+02:00
2019-04-06T18:00:00+02:00
Où :
Place d'Armes
place d'Armes 86150 L'Isle-Jourdain
Je défends l'énergie et les usages publics de l'eau à l'appel du Collectif citoyen de défense des barrages hydroélectriques publics de la Vienne @ Place d'Armes

BARRAGES HYDROÉLECTRIQUES : UN BIEN COMMUN, NON À LEUR PRIVATISATION !

La loi dite de TRANSITION ÉNERGETIQUE initiée par Ségo­lène ROYAL et adop­tée en 2015 prévoit, dans le cadre de « la concur­rence libre et non faus­sée » chère à la Commis­sion Euro­péenne, la priva­ti­sa­tion des conces­sions hydro­élec­triques.

Suite aux luttes des hydrau­li­ciens et de leurs orga­ni­sa­tions syndi­cales, le gouver­ne­ment précé­dent avait tempo­risé ce dépeçage d’un pan du Service Public de l’Ener­gie.

Or, le Président de la Répu­blique actuel, son Gouver­ne­ment et son ex-Ministre de l’Eco­lo­gie Nico­las HULOT, ont repris le dossier et décidé d’ac­cé­lé­rer le proces­sus de cession en prévoyant, sur la période 2018/2021, une 1ère tranche de 150 barrages EDF sur les 433.

A terme le Sud-Vienne sera impacté avec 3 de ses instal­la­tions (La Roche, Chardes et Jous­seau) de même que le barrage de Châtel­le­rault (sous régime « d’au­to­ri­sa­tion »).

Ainsi, une fois de plus le patri­moine natio­nal, le bien commun, le service public vont être bradés au béné­fice d’in­té­rêts privés dont le seul objec­tif sera la renta­bi­lité finan­cière.

De plus, cela ouvrira la voie à une drama­tique perte de maîtrise publique de l’eau et de l’éner­gie.

C’est inac­cep­table !

L’eau et l’éner­gie ne sont pas des marchan­dises

Leur accès est un droit

Elles doivent être mises sous maîtrise publique et citoyenne

D’au­tant que l’éner­gie hydro­élec­trique repré­sente un atout consi­dé­rable :

  • Elle est la deuxième source de produc­tion d’élec­tri­cité en France.
  • Elle consti­tue un levier essen­tiel de la tran­si­tion éner­gé­tique car c’est une éner­gie propre, renou­ve­lable et stockable.
  • Elle permet d’évi­ter chaque année l’émis­sion de 3 milliards de tonnes de CO2/an par rapport aux éner­gies fossiles.
  • Elle consti­tue une base de produc­tion sûre et très adap­table aux varia­tions de la consom­ma­tion.
  • Les barrages actuels, payés par le contri­buable, sont amor­tis et produisent un KW peu cher.
  • Elle contri­bue à l’objec­tif de l’équi­libre du mix éner­gé­tique.

LES BARRAGES FONT AUSSI VIVRE TOUT UN ECOSYSTÈME

Ils sont néces­saires pour l’agri­cul­ture locale, l’ir­ri­ga­tion, l’ap­pro­vi­sion­ne­ment en eau potable, la gestion des crues et en parti­cu­lier chez nous dans le Sud–Vienne où ils assurent la sécu­rité de la centrale nucléaire de Civaux refroi­die par l’eau de la Vienne.

Leur gestion publique est indis­pen­sable pour l’amé­na­ge­ment du Terri­toire et toutes les acti­vi­tés dont l’amé­na­ge­ment des berges, le tourisme, les bases de loisirs, etc.

Cette priva­ti­sa­tion est dange­reuse. Elle n’est ni néces­saire ni obli­ga­toire. En effet des pays ont refusé cette mise en demeure de la commis­sion euro­péenne.

Les citoyennes et citoyens, les élu.e.s, les orga­ni­sa­tions syndi­cales, les agents de l’Ener­gie et les asso­cia­tions de la Vienne sont mobi­li­sés pour refu­ser ces priva­ti­sa­tions qui, de surcroît sont déci­dées sans concer­ta­tion et contre l’in­té­rêt géné­ral de la popu­la­tion.

Face à ce défi, un collec­tif citoyen s’est consti­tué lors d’une réunion publique le 18 janvier dernier à l’Isle-Jour­dain qui a rassem­blé plus de cent personnes.

  • Il a pris diverses initia­tives dont des lettres à tous les élus, muni­ci­paux, dépar­te­men­taux, régio­naux, dépu­tés, séna­teurs, etc.
  • Il a fait réali­ser une bande­role,
  • Il a lancé une péti­tion papier et infor­ma­tique http://chng.it/dgGhj5S4sr
  • Il vous appelle à un grand rassem­ble­ment à :

L’ISLE JOURDAIN SAMEDI 6 AVRIL 2019 15h place d’Armes
en vue de former une chaîne humaine sur le viaduc
Contact : barra­ges­pu­blics86@g­mail.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.