Aller au contenu

Ouver­ture de « L’en­vers du bocal »

Quand :
4 février 2017 @ 17h00 – 0h00
2017-02-04T17:00:00+01:00
2017-02-04T00:00:00+01:00
Où :
16 Rue de la Regratterie
86000 Poitiers
France
Ouverture de "L'envers du bocal" @ Poitiers | Nouvelle-Aquitaine | France

Week-end festif-artis­tique pour fêter l’ou­ver­ture de L’en­vers du bocal du mercredi 1er février.

17h30 – Compa­gnie Titart­pe­tit ( Théatre, contes)
Petit à petit – Petit art Petit – Titart­pe­tit, et voilà un nom pour une compa­gnie.Vous parlez d’un nom mais c’est quoi ? C’est qui ?
C’est avant tout des envies, des colères, des folies, des cris, des éner­gies créa­trices et un amour : le théâtre, l’art vivant
La compa­gnie Titart­pe­tit se construit à partir de rencontres d’ar­tistes, au parcours divers et inso­lites : théâ­treu-ses, plas­ti­cien-nes, écri­vain-es, vidéastes, musi­cien-nes…

19h – Matt (voyage accous­tique et inti­miste)
Matt vous propose un petit voyage inti­miste et accous­tique en flir­trant prin­ci­pa­le­ment sur de grands stan­darts de la musique allant de New-york, à Paris en passant par King­ston, Londres et Bueno Aires.

20H00 – Iloveyou­rass (set accous­tique) Iloveyou­rass range distos, beats et delays, le temps d’un set acous­tique de ses compo­si­tions réar­ran­gées et agré­menté de reprises (Louis Armstrong, Porti­shead, Bauhaus ou encore Tom Waits…).
https://ilyai­lo­veyou­rass.band­camp.com/
https://www.youtube.com/watch?v=ejSuvgb1N74

21h00– Iswor ( Rock, Folk, expé­ri­men­tal)
C’est en 2005, lors d’un voyage huma­ni­taire à Katman­dou, au Népal, que Mehdi RIGAUD rencontre Iswor JOSHI, célèbre joueur de Mohan Veena (guitare indienne se jouant en Lap steel, compo­sée de 8 cordes mélo­diques et bour­dons ryth­miques, et 12 cordes sympa­thiques) .Ce dernier vend l’un de ses instru­ments person­nels à Mehdi, qui de retour en France commence a prépa­rer des guitares élec­triques et acous­tiques pour lui permettre de les jouer en slide à la manière du Mohan Veena. De là nait un projet musi­cal en solo, qui pren­dra par la suite le nom d’Is­wor, en recon­nais­sance au musi­cien Népa­lais.C’est en novembre 2011 que le groupe prend sa forme actuelle, avec l’ar­rivé d’un violo­niste, Jérémy SORIN.

http://iswor.fr/fr/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.