Aller au contenu

Rassem­ble­ment à Poitiers : soli­da­rité avec les victimes à Alep

A l’heure où les forces gouver­ne­men­tales syriennes sont en train de prendre le contrôle de la quasi-tota­lité de l’Est de la ville d’Alep, des dizaines de milliers de civils doivent être proté­gés de toute urgence.

Les événe­ments des dernières 24 heures indiquent que des civils vivant dans ces secteurs seraient victimes d’actes de repré­sailles commis par les forces loyales au gouver­ne­ment syrien : déten­tion arbi­traire, torture, dispa­ri­tion forcée et exécu­tions extra­ju­di­ciaires. Le Haut-Commis­sa­riat de l’ONU (HCDH) aux droits de l’homme dénonce l’exé­cu­tion d’au moins 82 civils, dont 11 femmes et 13 enfants, par les forces pro-gouver­ne­men­tales.

« Nous avons été infor­més que des forces pro-gouver­ne­men­tales ont péné­tré dans des habi­ta­tions et tué les civils qui s’y trou­vaient, y compris les femmes et les enfants », a dit le porte-parole du HCDH, Rupert Colville.

Aujourd’­hui, les bles­sés ne peuvent pas être évacués, et ceux qui essayent de fuir risquent leur vie.

Nous deman­dons que :

  • Les parties au conflit auto­risent les civils, s’ils le souhaitent, à quit­ter la ville sans restric­tion et en toute sécu­rité, et que leur évacua­tion soit faci­li­tée.

  • Un accès huma­ni­taire soit garanti pour que l’aide dont ont besoin les civils puisse être ache­mi­née.

  • Les bombar­de­ments cessent.

  • Des obser­va­teurs puissent assu­rer le respect des droits humains et du droit inter­na­tio­nal huma­ni­taire.

Nous vous appe­lons à venir nombreux pour expri­mer votre soli­da­rité avec les civils d’Alep.

Soyons nombreux. Soyons soli­daires. Montrons au peuple d’Alep qu’il n’est pas oublié.

Rassem­ble­ment samedi 17 décembre à 11h

place du marché Notre-Dame

Premiers signa­taires : NPA, Ensemble!86, Parti de Gauche, PCF, EELV  …

7 réflexions au sujet de « Rassem­ble­ment à Poitiers : soli­da­rité avec les victimes à Alep »

  1. pascal b dit :

    Le PCF a signé aussi.

    Répondre
  2. Dimitrov dit :

    Ce communiqué est d’une stupidité incommensurable.

    Comment dépolitiser un sujet éminemment politique : faire un texte de ce type !

    Où est la dénonciation de l’impérialisme ? De ses alliés intégristes ? Des enjeux géostratégiques ? Du rôle de la Russie ?

    Voilà des partis politiques qui refusent l’analyse politique ! Et se mettent à bêler sans aucune analyse politique; Ce qui fait le jeu de qui ? De l’impérialisme.

    La libération de Alep est une victoire de la paix. Et le PCF le PG le NPA sont incapables de le comprendre ? Pauvre gauche……

    Répondre
  3. pascal b dit :

    Dimitrov,

    Vous voyez en la libération d’Alep une victoire de la paix… Vous n’êtes pas le bienvenu sur ce site, ni vous ni vos amis. Aucune discussion avec vous n’est possible.

    Répondre
    • pascal b dit :

      Ensemble! a participé à Paris à recevoir celui qui est une sorte de maire d’Alep est; les informations venant par ce canal, recoupées avec d’autres,  sont en opposition totale avec ce que dit telle ou telle personne bien introduite auprès des services spéciaux comme  cet eric denece.

      C’est compliqué, mais ne pas prendre parti, alors que les crimes de guerre sont avérés, sur qui est responsable serait une lâcheté politique.

      Ce qui serait une simplification dangereuse c’est de parler sans solidarité avec les populations syriennes, en se mettant à la remorque de la politique étrangère d’un État, le nôtre, ou d’un autre État qui serait qualifié aventureusement d’anti-impérialiste.

      Nous prenons garde à éviter d’ être une de ces caricatures et nous ne différons plus notre solidarité internationaliste.

      Répondre
  4. Bof dit :

    « …avec les populations syriennes » … elles sont multiples en effet, dont certaines soutiennent Al-Kaïda. Faut-il être solidaire des cafards pour éviter de « se mettre à la remorque » des insecticides ? Parler de solidarité envers « les populations » en général est une déclaration de principe qui résiste mal aux réalités du conflit en terres syriennes. Étouffer le fascisme à sa source n’est-il pas le meilleur moyen d’être conséquent ? Ce qui n’excuse en rien les horribles exactions commises.

    Répondre
    • pascal b dit :

      Oui la Syrie est éclatée. Il y a des zones où le regime d’Assad a une base sociale-avec surtout la force de frappe aérienne russe, d’autres où c’est Daech ou Al Qaida. Constas terribles. Alep est selon nos informations une endroit où les révolutionnaires de 2011 ont gardé le contrôle et développé une démocratie à la base.

      Notre soutien à Alep est s’inscrit dans ce contexte.

      Par ailleurs il nous faut comprendre comment les terroristes d’État ou para-étatiques parviennent à avoir des soutiens populaires dans des parties de ce pays ravagé et éclaté. Pour les combattre politiquement. C’est une autre question.

      Évitons de parler de populations comme de cafards. Parler ainsi annonce la justification des exterminations de populations.

      Répondre

Répondre à Dimitrov Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.