Aller au contenu

Voyage de classes, des étudiants de Seine-Saint-Denis enquêtent dans les beaux quar­tiers

Quand :
23 janvier 2017 @ 13h00
2017-01-23T13:00:00+01:00
2017-01-23T13:15:00+01:00
Où :
UFR Lettres et langues
Voyage de classes, des étudiants de Seine-Saint-Denis enquêtent dans les beaux quartiers @ UFR Lettres et langues

Confé­rence à Poitiers de Nico­las Jounin, maître de confé­rences, dépar­te­ment de socio­lo­gie et d’an­thro­po­lo­gie, univer­sité Paris 8 (Vincennes-Saint-Denis).

N’im­porte qui doit pouvoir étudier n’im­porte qui : cette exigence est le prolon­ge­ment et la condi­tion de l’idéal démo­cra­tique. Or, histo­rique­ment, dans les sciences sociales, ce sont les bour­geois qui ont étudié les prolé­taires, les hommes des femmes, ou les colo­ni­sa­teurs les colo­ni­sés. Aujourd’­hui encore l’éga­lité n’est pas au rendez-vous. Une mino­rité d’in­di­vi­dus, sortis de groupes sociaux favo­ri­sés, légi­ti­més par le passage dans des grandes écoles dont le fonc­tion­ne­ment et le mode de sélec­tion sapent l’éga­lité des chances, acca­parent l’étude et le discours sur le monde social. Aujourd’­hui encore, les jeunes habi­tants des banlieues popu­laires appa­raissent plus comme objet de discours, plus ou moins bien infor­més, que comme produc­teurs de connais­sances sur d’autres zones du monde social.

Dans Voyage de classes, je raconte une tenta­tive de début d’ébauche de commen­ce­ment de renver­se­ment de cette logique : pour apprendre la socio­lo­gie, des étudiants de Seine-Saint-Denis vont enquê­ter sur des quar­tiers bour­geois du centre de Paris. En évoquant cette expé­rience, mon objec­tif est de commu­niquer, diffu­ser, et contri­buer à démo­cra­ti­ser le goût de l’enquête et la néces­saire inso­lence qui va avec.

En parte­na­riat avec l’UFR Lettres et langues de l’uni­ver­sité de Poitiers.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.