Aller au contenu

Réunion unitaire d’in­for­ma­tion et débat sur la Cata­logne

Quand :
6 décembre 2017 @ 20h30
2017-12-06T20:30:00+01:00
2017-12-06T20:45:00+01:00
Où :
AUBERGE DE JEUNESSE
86000 Poitiers
France
Réunion unitaire d'information et débat sur la Catalogne @ AUBERGE DE JEUNESSE | Poitiers | Nouvelle-Aquitaine | France

RÉUNION PUBLIQUE UNITAIRE

d’in­for­ma­tion et de débat sur les ques­tions posées par les événe­ments cata­lans, en Espagne et en Europe.
Orga­ni­sée par Ensemble, EELV, JC, NPA, PCF, PG

Dans la foulée de la décla­ra­tion unila­té­rale d’in­dé­pen­dance (DUI) par le Parle­ment cata­lan, le gouver­ne­ment central de l’État espa­gnol a mis en appli­ca­tion l’ar­ticle 155 de la consti­tu­tion avec le soutien du Parti popu­laire (PP), de Ciuda­da­nos (C’s) du Parti socia­liste ouvrier espa­gnol (PSOE) le 27 octobre. Huit membres du gouver­ne­ment cata­lan ont ainsi été empri­sonné-e-s de manière incon­di­tion­nelle et sans juge­ment le 30 octobre. Ils/elles risquent de 15 à 30 ans, voire 50 années de prison.

Cinq membres du gouver­ne­ment cata­lan, dont le président Carles Puig­de­mont, ont quitté le terri­toire espa­gnol le 30 octobre pour se rendre à Bruxelles, où ils ont accepté de se présen­ter à la justice belge pour l’exa­men du mandat euro­péen d’ex­tra­di­tion. Ils ont été laissé-e-s en liberté.

L’in­car­cé­ra­tion des huit membres du gouver­ne­ment cata­lan avait été précé­dée de celle, toujours sans juge­ment, des indé­pen­dan­tistes Jordi Sánchez et Jordi Cuixart, respec­ti­ve­ment président de l’As­sem­blée natio­nale cata­lane et d’Óm­nium cultu­ral, pour entrave à l’exer­cice des forces poli­cières lors des perqui­si­tions dans les services de la Gene­ra­li­tat et l’ar­res­ta­tion de 14 haut-fonc­tion­naires le 20 septembre.

Jeudi 9 novembre, Carme Forca­dell, Prési­dente du Parle­ment cata­lan ainsi que plusieurs respon­sables, ont été convoqué-e-s devant les juges et empri­son­nés. Ils ont obtenu leur libé­ra­tion sous caution. 

Sur l’en­semble du terri­toire cata­lan, de nombreuses mobi­li­sa­tions ont exigé la libé­ra­tion des dix prison­nier-e-s poli­tiques :

  • Les Comi­tés de défense de la Répu­blique (auto orga­ni­sa­tion citoyenne plurielle) ont appelé à un « arrêt du pays »

  • Une grève géné­rale, convoquée le 9 novembre par certains syndi­cats seule­ment s’est accom­pa­gnée de nombreux blocages de routes et de trafic ferro­viaire

  • Le 11 novembre, à l’ap­pel des indé­pen­dan­tistes de l’ANC et d’Óm­nium cultu­ral, s’est dérou­lée une grande mani­fes­ta­tion à Barce­lone.

Réunies le 11 novembre, les orga­ni­sa­tions poli­tiques poite­vines sous­si­gnées :

  • expriment leur soutien avec ces mani­fes­ta­tions pour la libé­ra­tion des prison­nier-e-s poli­tiques dans l’État espa­gnol ;

  • demandent l’ar­rêt de la répres­sion dans l’État espa­gnol et la suspen­sion de l’ar­ticle 155 ;

  • réaf­firment le droit à l’au­to­dé­ter­mi­na­tion des peuples ;

  • dénoncent la passi­vité des diri­geant.e.s de l’Union euro­péenne face à l’au­to­ri­ta­risme répres­sif, liber­ti­cide et anti démo­cra­tique du gouver­ne­ment espa­gnol et les appellent à faire respec­ter en Espagne les liber­tés fonda­men­tales et le droit au débat démo­cra­tique.

  • s’en­gagent unitai­re­ment pour orga­ni­ser des actions d’in­for­ma­tions et de soli­da­rité avec la Cata­logne ;

  • appellent les citoyen.nes à exiger que les diri­geants euro­péens fassent pres­sion sur le gouver­ne­ment espa­gnol pour que les ques­tions posées par la cata­logne soient abor­dées poli­tique­ment et non de façon auto­ri­taire et anti-démo­cra­tique.

Ensemble, EELV, JC, NPA, PCF, PG

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *