Aller au contenu

France-info: « Covid-19 : dans les hôpi­taux, « le système est en train d’être para­lysé », alerte Patrick Pelloux »

fran­ceinfo Radio France

Extraits:

« Il y a une problé­ma­tique de citoyen­neté parce que 80% des malades Covid en réani­ma­tion sont des non-vacci­nés« , fustige le président de l’As­so­cia­tion des méde­cins urgen­tistes de France. 

« On sait que la sixième vague [du Covid-19] va arri­ver avec le variant Omicron« , s’est inquiété dimanche 19 décembre sur france info Patrick Pelloux, président de l’As­so­cia­tion des méde­cins urgen­tistes de France. Selon lui, le système de santé est proche de la para­ly­sie à cause des « non vacci­nés » qui répré­sente 80% des malades en réani­ma­tion.

fran­ceinfo : Quelle est la situa­tion dans les hôpi­taux ?

Patrick Pelloux : L’hô­pi­tal va mal. Ce qui se passe doit inter­pel­ler tout le monde. On est sur une nouvelle bataille de cette pandé­mie effroyable avec une nouvelle vague, la cinquième, et on sait que la sixième va arri­ver dans la foulée avec le variant Omicron. Il est en France, il va y avoir une augmen­ta­tion de la fréquen­ta­tion des réani­ma­tions, c’est évident. Le problème ce sont les non-vacci­nés.

(…)

Ce qui fait que les vacci­nés qui ont d’autres mala­dies ont des reports d’opé­ra­tion. (….) Je suis pour l’obli­ga­tion vacci­nale et il faut nous donner les moyens à l’hô­pi­tal pour fonc­tion­ner.

(….)

La rému­né­ra­tion des heures supplé­men­taires va être multi­pliée par deux dès demain, une compen­sa­tion des congés payés non pris va être mise en place. Est-ce que cela va amener la paix sociale ?

Ils sont en train d’éco­per pour éviter que le navire coule complè­te­ment. C’est là qu’il y a un échec du Ségur parce qu’ils ont voulu, avec, péren­ni­ser une poli­tique néoli­bé­rale et de casse du service public qui remonte à 30 ans. Le gouver­ne­ment de droite comme de gauche y ont été parce que ce sont tous les mêmes penseurs qui essaient de distil­ler l’idée qu’il faut casser le service public.

La crise du Covid-19 a-t-elle changé quelque chose ?

Rien. Partout en France on ferme et ils sont allés jusqu’à passer un décret disant qu’on peut fermer les services d’ur­gence la nuit. Rien ne les arrête. Il faut augmen­ter les salaires. L’aug­men­ta­tion des heures supplé­men­taires a été faite parce qu’ils s’aperçoivent qu’il faut rendre le métier attrac­tif. Les augmen­ta­tions du Ségur de 190 euros sont insuf­fi­santes. Il faut avoir comme objec­tif d’aug­men­ter de 1 000 euros.

À chaque fois on me dit que ce n’est pas possible, mais vous avez vu les profits du CAC 40 ? À un moment, il y a un choix poli­tique. Il faut augmen­ter les salaires des person­nels, chan­ger le mana­ge­ment des hôpi­taux.

(…;)

Êtes-vous favo­rable au pass sani­taire en entre­prise ?

Tota­le­ment. On ne peut pas avoir un coupe­ret qui dit qu’on va une nouvelle fois empê­cher les enfants d’al­ler à l’école parce qu’ils sont en souf­france. Ce qui sature les hôpi­taux pédia­triques c’est le problème de la pédo­psy­chia­trie. (…)

Faut-il étendre le pass aux établis­se­ments scolaires ?

Aux univer­si­tés c’est une évidence. À mon avis, il faut aussi vacci­ner les enfants, il faut avoir une atti­tude respon­sable. Il faut une poli­tique inter­na­tio­nale parce que le virus conti­nuera à circu­ler si des mesures ne sont pas prises.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.