Aller au contenu

Grèe des inter­mit­tent.es le 16 octobre

Commu­niqué de la CGT spec­tacle du 13 octobre 2014

La conven­tion d’as­su­rance-chômage est entrée en vigueur depuis le 1er juillet abais­sant les droits de tous les deman­deurs d’em­ploi : travailleurs précaires, inté­ri­maires, inter­mit­tents du spec­tacle, sala­riés licen­ciés péna­li­sés sur leurs indem­ni­tés de départ ou obte­nues aux prud’­hommes. Une deuxième vague de mesures est inter­ve­nue au 1er octobre.

Par ailleurs, nous nous inscri­vons plei­ne­ment dans l’ac­tion pour l’amé­lio­ra­tion de la protec­tion sociale avec la jour­née d’ac­tions du 16 octobre à l’ap­pel de la Cgt. 

Nous défen­dons la sécu­rité sociale, propriété de tous les assu­rés sociaux, alors que s’ou­vrira la discus­sion au Parle­ment sur son finan­ce­ment et alors que le gouver­ne­ment veut encore écono­mi­ser sur les droits.

Emploi, assu­rance chômage, protec­tion sociale : nous voulons une autre poli­tique pour les sala­riés, les privés d’em­ploi, les auteurs !

C’est pourquoi, la Fédé­ra­tion du Spec­tacle Cgt dépose un préavis de grève le jeudi 16 octobre de 00 H 00 à 24 heures afin de couvrir l’en­semble des sala­riés.

Nos rassem­ble­ments et mani­fes­ta­tions en Poitou-Charentes :

Ville : ANGOULEME
Lieu : Rassem­ble­ment au Champ de Mars
Heure : 14h00

Ville : ROYAN
Lieu : Rassem­ble­ment dépar­te­men­tal place du Géné­ral de Gaulle
Heure : 10h30

Ville : NIORT

Lieu :  devant le siège de la CPAM à NIORT Bessines

Parc d’Ac­ti­vi­tés de l’Ebau­pin – 1, rue de l’An­gé­lique

Heure : 11h00

Ville : POITIERS
Lieu : Mani­fes­ta­tion de la place d’Armes à la Préfec­ture
Heure : 14h00

Billets en relation :

Une réflexion au sujet de « Grèe des inter­mit­tent.es le 16 octobre »

  1. Pierre dit :

    Bonjour,
    sachant que la manif est faite pour éviter de rendre notre statut encore plus précaire, ne serai-ce pas plus intelligent de faire ça un samedi ou un dimanche quand la majorité est disponible ? Plutôt qu’à chaque fois faire ça en semaine et du coup avoir moins de personne, et donc moins d’impact… Au moins cette fois-ci ça ne se fait pas qu’à Paris mais bon.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.