Aller au contenu

Myriam Martin, conseillère régio­nale Occi­ta­nie, « Ensemble! insou­mis »: Pour des masques gratuits à l’école.

Le ministre de l’Edu­ca­tion Natio­nale JM Blanquer a encore frappé.

A propos de la rentrée scolaire, il a déclaré que les masques seraient obli­ga­toires dans les collèges et les lycées, mais qu’ils seraient à la charge des familles ! Sauf pour les familles en très grandes diffi­cul­tés.

Quelle géné­ro­sité M le Ministre !

Mais l’in­dé­cence de M. Blanquer ne s’ar­rête pas là puisqu’il explique sans rire que « les masques feraient partie des four­ni­tures scolaires », rappe­lant sans honte, qu’a­près tout le gouver­ne­ment « avait majoré l’al­lo­ca­tion de rentrée de 100 euros pour les plus modestes ».

Cette déci­sion, de ne pas prendre en charge les masques pour les élèves, tout comme les commen­taires qui l’ac­com­pagnent sont inad­mis­sibles. On ne sait jamais chez M. Blanquer si c’est l’in­dé­cence qui l’em­porte sur le cynisme ou sur la bêtise.

Non, le masque n’est pas une four­ni­ture scolaire ! Il découle d’une déci­sion du gouver­ne­ment de le rendre obli­ga­toire et d’en faire porter la charge finan­cière aux familles. Si c’est obli­ga­toire, c’est à l’Etat de prendre en charge les masques pour tous les élèves.

Oui, M.Blanquer, ces masques ont un coût très impor­tant pour les familles. Et il ne s’agit pas de possé­der deux masques en tissus lavables et l’af­faire serait réglée. Un élève ( collèges et lycées confon­dus) a en moyenne 7h à 8h de cours par jour. Il ou elle doit porter son masque égale­ment dans les trans­ports mais aussi de plus en plus quand il ou elle sort dans les grands centres urbains, et comme tout le monde, dans les lieux clos. Et ces masques ne peuvent être portés que 4 heures maxi­mum. De plus le nombre d’en­fants par foyer alour­dit la dépense. M. Blanquer pour­rait affir­mer, une fois le bilan fait de l’uti­li­sa­tion du masque sur une jour­née, que ça ne coute pas grand chose pour les familles ?

Des masques gratuits pour les familles les plus dému­nies, cela ne suffit pas. Aucune d’entre elle n’a à subir la crise sani­taire que nous connais­sons.

Des masques gratuits pour tous les élèves, c’est la seule bonne et juste déci­sion à prendre. M. Blanquer doit, une fois encore, revoir sa copie.

Commu­niqué de Myriam Martin, conseillère régio­nale Occi­ta­nie, prési­dente de la commis­sion éduca­tion, jeunesse, Ensemble France Insou­mise.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.