Aller au contenu

« Avec le nucléaire, on tourne en rond »

Samedi 15 novembre avait lieu à Poitiers comme dans toute la France une opéra­tion orches­trée par le Réseau Sortir du Nucléaire et Green­peace inti­tu­lée : « Occupe ton rond point, avec le nucléaire on tourne en rond ! »

A Poitiers, comme ailleurs, une démons­tra­tion de tour­nage en rond a été faite à Notre Dame entre 12h et 13h par un petit groupe de mili­tants déter­mi­nés. L’ac­cueil du public a été plutôt favo­rable.

En effet, le nucléaire on n’en sort pas.  Le projet de loi « tran­si­tion » éner­gé­tique ne prévoit aucune ferme­ture de réac­teur. Le conser­va­tisme du pouvoir en place orga­nise la tran­si­tion dans la conti­nuité. La seule déci­sion qui est prise consiste à main­te­nir constant (donc sans crois­sance) le plafond de produc­tion d’élec­tri­cité d’ori­gine nucléaire.
Etant donné que depuis la mise en service de Civaux 2, il y 15 ans, aucun autre réac­teur n’a été construit (sauf l’EPR en chan­tier à Flaman­ville) EDf doit prolon­ger la durée de fonc­tion­ne­ment des vieux réac­teurs pour pallier les carences d’éo­liennes et autres sources d’ éner­gies renou­ve­lables. Elle a donc lancé l’opé­ra­tion « grand caré­nage » sensée réno­ver et « conso­li­der » la robus­tesse des instal­la­tions vieillis­santes.
Le Réseau et Green­peace désap­prouve cette opéra­tion de rafis­to­lage qui va coûter très cher (entre 55Md d’après EDF et 78 Md d’après un cabi­net indé­pen­dant) pour un très faible gain de sûreté.

Pour gagner en sûreté et entrer de plain-pied dans la tran­si­tion éner­gé­tique, il faudrait sortir du nucléaire.

Billets en relation :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.