Aller au contenu

Décon­fi­ne­ment : les dangers du traçage numé­rique

Voici un lien vers le site de la Quadra­ture du Net qui met en garde contre les danger de ce projet.
https://www.laqua­dra­ture.net/2020/03/19/contre-le-covid-19-la-geolo­ca­li­sa­tion-deja-auto­ri­see/

Face au COVID-19, de nombreux États annoncent leur inten­tion de recueillir massi­ve­ment des données de géolo­ca­li­sa­tion auprès des opéra­teurs de commu­ni­ca­tion. […] En dépit d’un amen­de­ment scélé­rat proposé par l’op­po­si­tion, une telle ambi­tion est pour l’heure absente du projet de loi français dédié à l’épi­dé­mie, actuel­le­ment débattu au Parle­ment.

Et pour cause : depuis 2015, la loi rensei­gne­ment semble déjà auto­ri­ser de telles mesures. L’an dernier, nous avons attaqué cette loi devant le juge de l’Union Euro­péenne, dont nous atten­dons bien­tôt la déci­sion.

Ainsi qu’une tribune de l’Obser­va­toire des liber­tés et du numé­rique qui est compo­sée des asso­cia­tions : Cecil, Creis-Termi­nal, Globe­net, Ligue des droits de l’Homme, La Quadra­ture du Net (LQDN), Syndi­cat des avocats de France (Saf), Syndi­cat de la Magis­tra­ture.

publiée sur le même site :
https://www.laqua­dra­ture.net/2020/04/08/la-crise-sani­taire-ne-justi­fie-pas-dimpo­ser-les-tech­no­lo­gies-de-surveillance/

Billets en relation :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.