Aller au contenu

Décon­fi­ne­ment : les dangers du traçage numé­rique

Voici un lien vers le site de la Quadra­ture du Net qui met en garde contre les danger de ce projet.
https://www.laqua­dra­ture.net/2020/03/19/contre-le-covid-19-la-geolo­ca­li­sa­tion-deja-auto­ri­see/

Face au COVID-19, de nombreux États annoncent leur inten­tion de recueillir massi­ve­ment des données de géolo­ca­li­sa­tion auprès des opéra­teurs de commu­ni­ca­tion. […] En dépit d’un amen­de­ment scélé­rat proposé par l’op­po­si­tion, une telle ambi­tion est pour l’heure absente du projet de loi français dédié à l’épi­dé­mie, actuel­le­ment débattu au Parle­ment.

Et pour cause : depuis 2015, la loi rensei­gne­ment semble déjà auto­ri­ser de telles mesures. L’an dernier, nous avons attaqué cette loi devant le juge de l’Union Euro­péenne, dont nous atten­dons bien­tôt la déci­sion.

Ainsi qu’une tribune de l’Obser­va­toire des liber­tés et du numé­rique qui est compo­sée des asso­cia­tions : Cecil, Creis-Termi­nal, Globe­net, Ligue des droits de l’Homme, La Quadra­ture du Net (LQDN), Syndi­cat des avocats de France (Saf), Syndi­cat de la Magis­tra­ture.

publiée sur le même site :
https://www.laqua­dra­ture.net/2020/04/08/la-crise-sani­taire-ne-justi­fie-pas-dimpo­ser-les-tech­no­lo­gies-de-surveillance/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.