Aller au contenu

Le crime ne passera pas !

Un profes­seur d’His­toire qui avait exposé à ses élèves l’im­por­tance de la liberté d’ex­pres­sion à propos des cari­ca­tures de Maho­met a été déca­pité devant son collège. Il s’agit mani­fes­te­ment d’un acte de terro­risme isla­miste.

Au moment où se déroule le procès des assas­sins de Char­lie Hebdo et de l’hy­per­ca­cher, quelques semaines après une agres­sion près des anciens locaux de Char­lie, c’est un nouveau crime d’in­to­lé­rance.
La France a connu durant des siècles l’in­to­lé­rance reli­gieuse. C’est la Révo­lu­tion qui, en commençant à laïci­ser la société y a mis fin, pour  la liberté de tous et toutes.

L’acte commis ce 16 octobre est d’une gravité excep­tion­nelle parce qu’elle touche à l’école, lieu essen­tiel de la laïcité. Et à la liberté d’ex­pres­sion des ensei­gnant.es, sans laquelle il n’y a pas d’édu­ca­tion possible. Liberté qui n’ad­met aucune pres­sion d’au­cune sorte, ni de l’Etat, ni de groupes de pres­sion, ni de parents d’élèves.

Devant ce crime odieux, ENSEMBLE ! exprime son émotion, son horreur et sa soli­da­rité avec les proches de la victime.

Avec toutes les orga­ni­sa­tions démo­cra­tiques, nous agirons égale­ment pour reje­ter les appels à la haine et la stig­ma­ti­sa­tion des musul­man.nes.

Comme en 2015, la popu­la­tion ne se lais­sera pas entraî­ner par les fauteurs de haine.

C’est toutes et tous ensemble, quelles que soient leurs origines et leurs croyances, que les femmes et les hommes de ce pays résis­te­ront à l’in­to­lé­rance isla­miste, qui n’est qu’une autre forme du fascisme. Ils et elles défen­dront sans faiblir la démo­cra­tie et la laïcité.

Une réflexion au sujet de « Le crime ne passera pas ! »

  1. pascal b dit :

    Voici par ailleurs le communiqué des directions de la FI:

    Communiqué du groupe parlementaire La France insoumise, de la délégation de La France insoumise au Parlement européen, du mouvement la France insoumise

    La France insoumise exprime sa vive émotion et sa colère après l’assassinat du professeur d’Histoire à Conflans-Sainte-Honorine. Elle exprime sa pleine affliction et son soutien à sa famille, ses proches, ses collègues, ses élèves. Ses pensées vont aussi à l’ensemble du corps enseignant du pays qui se sent a juste titre directement impliqué.

    À travers ce meurtre d’une atroce barbarie, c’est l’école de la République qui est à son tour la cible d’un terroriste islamiste. Quel lieu mieux indiqué que l’école publique et laïque, creuset du peuple en formation où l’individu se prépare à l’exercice de la citoyenneté, pour enseigner la liberté d’expression, la mise à distance critique et amener les élèves à interroger leurs propres certitudes et convictions ? Ce crime commis au nom de Dieu atteint dans leur chair des millions de nos concitoyens qui refusent de voir leur religion associée à de telles atrocités. Il soulève d’horreur tout le pays.

    Plus que jamais, les moyens humains et matériels nécessaires doivent être déployés pour appliquer les lois de répression du crime, lutter contre l’obscurantisme d’où qu’il vienne et empêcher d’autres meurtres. Ce combat ne pourra être gagné qu’à la condition de notre indéfectible unité. Le pire serait de succomber aux divisions que veulent créer les terroristes.
    Dans le respect des règles garantissant la sureté sanitaire, nous avons un besoin urgent de nous rassembler.

    La France insoumise appelle l’ensemble du peuple de France à se regrouper autour des professeurs et des parents d’élèves en participant aux rassemblements organisés partout en France ce dimanche 18 octobre, notamment à Paris à 15h00 Place de la République.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.