Aller au contenu

Limou­sin Terre de Gauche

Univer­sité de prin­temps et élec­tions régio­nales

01-hv-24-04-15

Élec­tions régio­nales : Limou­sin Terre de Gauche vous invite à son « univer­sité de prin­temps »

 

Le groupe Limou­sin Terre de Gauche (PC, PG, Ensemble) au Conseil régio­nal du Limou­sin vous propose de parti­ci­per à son « Univer­sité de prin­temps » qui se tien­dra à Saint-Priest-Taurion le samedi 30 mai. Elle sera consa­crée à la prépa­ra­tion des élec­tions régio­nales de décembre.
Les élec­tions dépar­te­men­tales ont montré une fois de plus le discré­dit de la poli­tique Hollande-Valls et la néces­sité toujours plus urgente d’une alter­na­tive à gauche qui redonne espoir et soit un recours face à la montée de l’ex­trême droite.
Ce projet d’al­ter­na­tive poli­tique claire et cohé­rente à gauche est au cœur de l’ex­pé­rience de rassem­ble­ment de Limou­sin Terre de Gauche depuis 2010.
Les élec­tions régio­nales de décembre 2015 doivent être une nouvelle étape de ce rassem­ble­ment d’une gauche qui combat l’aus­té­rité en favo­ri­sant l’émer­gence d’une mobi­li­sa­tion citoyenne, seule à même de s’op­po­ser aux choix libé­raux du gouver­ne­ment Hollande/Valls et décli­née par le Parti socia­liste dans l’en­semble des régions. L’enjeu est d’au­tant plus impor­tant que ces élec­tions régio­nales se dérou­le­ront à l’échelle d’un « grande région » née d’une « réforme terri­to­riale » impo­sée sans concer­ta­tion.
Or cette réforme réduit les espaces d’in­ter­ven­tion démo­cra­tique de proxi­mité, met à mal l’éga­lité des citoyens et des terri­toires, réduit la capa­cité d’ac­tion de la puis­sance publique en s’ins­cri­vant dans une poli­tique d’aus­té­rité et de compé­ti­tion entre les terri­toires.
Alors que le gouver­ne­ment et le parti socia­liste ont choisi d’ins­crire leur poli­tique dans celle de l’Eu­rope libé­rale, nous devons propo­ser un modèle écono­mique soli­daire, basé sur une nouvelle répar­ti­tion des richesses, favo­rable à l’em­ploi et orienté vers la tran­si­tion écolo­gique de l’éco­no­mie, défendre le service public (notam­ment en matière d’édu­ca­tion et de forma­tion, de trans­ports) et œuvrer pour un aména­ge­ment équi­li­bré et égali­taire du terri­toire basé sur la coopé­ra­tion à rebours de la logique de métro­po­li­sa­tion et de concur­rence entre les terri­toires. Enfin, nous appe­lons à faire des régions des lieux de démo­cra­tie qui mettent en pratique la parti­ci­pa­tion des citoyens en leur resti­tuant le pouvoir de déci­der des affaires qui les concernent.
Les élec­tions régio­nales sont pour nous un moment de la construc­tion de cette alter­na­tive : il est essen­tiel que soient présentes des listes incar­nant cette volonté de rupture avec les orien­ta­tions libé­rales du Parti Socia­liste, tant dans les conte­nus program­ma­tiques que dans la stra­té­gie.
Cette démarche d’al­ter­na­tive poli­tique, nous l’avons amor­cée à l’échelle du Limou­sin, dans le cadre de « Terre de Gauche », qui rassem­blait en 2010 le PCF, le PG, le NPA, des mili­tants de la gauche alter­na­tive et qui regroupe, aujourd’­hui encore le PCF, le PG, ENSEMBLE !, une partie du NPA et des réseaux mili­tants (parfois sous forme de collec­tifs) dans les dépar­te­ments de Creuse, Corrèze et Haute-Vienne. Cette force poli­tique nous l’avons voulue clai­re­ment indé­pen­dante du PS.
Ensemble, nous avons expé­ri­menté la confron­ta­tion de cultures diverses, en recher­chant tout à la fois l’unité, la clarté poli­tique et l’in­dé­pen­dance.
Il nous semble que la richesse du rassem­ble­ment Limou­sin Terre de Gauche, construit à l’époque où Sarkozy était au pouvoir, garde toute sa perti­nence sous le gouver­ne­ment Hollande/Valls.
Nous pensons que cette démarche peut être prolon­gée à l’échelle de la grande région, et parti­ci­per à un large rassem­ble­ment citoyen que nous appe­lons de nos vœux afin de faire de ces élec­tions une étape dans la recons­truc­tion d’une alter­na­tive à gauche plus que jamais néces­saire.
Citoyen-ne-s, mili­tants asso­cia­tifs ou syndi­caux, membres ou non d’un parti poli­tique, chacun doit pouvoir s’im­pliquer et parti­ci­per à la démarche que nous appe­lons de nos vœux pour notre région.
C’est pourquoi nous vous propo­sons de parti­ci­per à notre univer­sité de prin­temps le samedi 30 mai, à Saint-Priest-Taurion (banlieue de Limoges) où nous mettrons ces idées en débat avec tous.
Vous trou­ve­rez ci-dessous le dérou­le­ment des travaux de cette jour­née pour laquelle il est recom­mandé de s’ins­crire pour des raisons maté­rielles.

Programme de la jour­née :
– 9 h : accueil à l’es­pace « Festiv’­halle » de Saint-Priest-Taurion.
– 9 h 45 : inter­ven­tion d’ac­cueil du président du groupe Limou­sin Terre de Gauche.
– 10 h : consti­tu­tion de trois ateliers (aména­ge­ment du terri­toire, écono­mie, éduca­tion/forma­tion) qui réflé­chi­ront aux enjeux et consé­quences de la réforme terri­to­riale pour la future grande région.
– 12 h : apéri­tif (offert par le groupe) puis repas (règle­ment sur place).
– 14 h : reprise des travaux avec resti­tu­tion de la réflexion des ateliers.
– 14 h 30 : forum sur les enjeux et la stra­té­gie pour les élec­tions régio­nales ouvert à la parti­ci­pa­tion de respon­sables natio­naux des partis du Front de Gauche.

Vous pouvez vous inscrire auprès du groupe :
05.55.45.17.26 (25) ;
g-bernard@cr-limou­sin.fr ;
limou­sin@­ter­re­de­gauche.fr

Billets en relation :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.