Aller au contenu

RASSEMBLEMENT NOTRE-DAME-DES-LANDES LES 8 ET 9 JUILLET 2017 De nos terres à la Terre Résis­ter, agir, vivre…

Nous relayons un texte de nos cama­rades de Nantes:

« Cette année encore, le rassem­ble­ment de Notre Dame des Landes prend une signi­fi­ca­tion parti­cu­lière, et ce pour plusieurs raisons qui doivent nous inci­ter à nous mobi­li­ser pour y parti­ci­per.

Tout d’abord parce que cette lutte ne faiblit pas, le rassem­ble­ment du 8 octobre dernier, massif, l’a encore montré. Plus que jamais, le combat contre la construc­tion de cet aéro­port symbo­lise le refus du monde que l’on nous prépare, centré sur la renta­bi­lité et oublieux de l’ur­gence écolo­gique. Un combat qui a pour le moment réussi à résis­ter, et ce malgré la puis­sance des forces écono­miques et poli­tiques auxquelles il s’op­pose. La résis­tance, sous toutes ses formes, à l’image de la diver­sité des multiples compo­santes du mouve­ment, s’est main­te­nue après la victoire du OUI à la consul­ta­tion truquée et tronquée de 2016. Et aujourd’­hui la déter­mi­na­tion et la persé­vé­rance de celles et ceux qui luttent contre ce projet inutile et nuisible oblige le nouveau gouver­ne­ment à nommer une commis­sion qui doit reprendre l’étude des diverses possi­bi­li­tés. Rien n’est joué, mais les parti­sans du projet sont sur la défen­sive.

D’autre part parce que ce rassem­ble­ment s’ins­crit dans un contexte poli­tique nouveau, où le résul­tat des élec­tions prési­den­tielles et légis­la­tives donne à Macron la possi­bi­lité d’une offen­sive d’am­pleur contre le code du travail. Se rassem­bler par milliers au début de l’été, c’est aussi l’oc­ca­sion de débattre de la riposte néces­saire et rapide à cette offen­sive anti – sociale.

Enfin parce que le nouveau contexte poli­tique, s’il est gros de dangers pour les sala­rié-e-s et les jeunes, est aussi porteur de recom­po­si­tion poli­tique. Le score de Mélen­chon au premier tour de l’élec­tion prési­den­tielle peut ouvrir la voie à une renais­sance de la gauche de la gauche. Les élec­tions légis­la­tives, malgré un contexte diffi­cile, ont permis d’élire 27 dépu­tés de la gauche qui n’ac­ceptent pas la poli­tique menée durant le quinquen­nat précé­dent. Qu’elles et ils soient de France Insou­mise, du PCF ou bien, comme Clémen­tine Autain, porte-parole d’ENSEMBLE, soute­nus par France Insou­mise et le PCF, ils et elles seront une aide précieuse pour résis­ter aux projets anti­so­ciaux et anti-démo­cra­tiques du Gouver­ne­ment. Le rassem­ble­ment des 8 et 9 juillet sera aussi un lieu pour débattre des moyens de parti­ci­per à cette résis­tance et à la recons­truc­tion d’une gauche de combat social et écolo­gique.

ENSEMBLE 44 sera, comme chaque année, présent et actif à NDL, et propo­sera des moments de discus­sion pour que ce rassem­ble­ment permette de prépa­rer les luttes et l’ac­tion poli­tique de demain.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.