Aller au contenu

« Non » à l’ex­trême droite, pour la justice et l’éga­lité !. Mani­fes­ta­tion 14h30 samedi 16 avril, place de la mairie à Poitiers

L’ex­trême droite est à nouveau présente au second tour de l’élec­tion prési­den­tielle, forte d’un niveau de voix jamais atteint. Nous refu­sons de la voir accé­der au pouvoir.
Les causes en sont diverses et anciennes, elles ont été analy­sées et sont connues.
Les respon­sa­bi­li­tés sont à cher­cher du côté des poli­tiques ultra­li­bé­rales menées depuis des années qui ont exacerbé les injus­tices et les inéga­li­tés sociale
s, enfoncé des terri­toires et des popu­la­tions dans la préca­rité et le désar­roi. Nos orga­ni­sa­tions les ont combat­tues, comme elles ont dénoncé les attaques portées contre les liber­tés.
Elles les dénon­ce­ront encore demain, sans désem­pa­rer face à l’ad­ver­sité.
L’ur­gence, aujourd’­hui, c’est d’af­fir­mer collec­ti­ve­ment la force des idées et des valeurs qui nous
rassemblent. Elles sont consti­tu­tives de la démo­cra­tie et tota­le­ment incom­pa­tibles avec la haine, la xéno­pho­bie, la déma­go­gie natio­na­liste et la mise en oppo­si­tion de tous contre tous que portent les mouve­ments d’ex­trême droite.

En reje­tant Marine Le Pen, il s’agit d’em­pê­cher l’avè­ne­ment d’un projet de société destruc­teur de l’État de droit, de la répu­blique démo­cra­tique sociale et soli­daire que nous défen­dons chaque jour.
Il s’agit de dénon­cer son programme trom­peur qui frap­pe­rait dure­ment les plus faibles, les plus dému-
nis, les femmes, les personnes LGBTI ou étran­gères.
Ensemble, nous voulons réaf­fir­mer que la devise « Liberté, Egalite, Frater­nité » doit, plus que jamais, rester à l’ordre du jour, pour toutes et tous, sans exclu­sive ni distinc­tion. Dans la diver­sité de nos approches et formes d’ac­tions, nous voulons construire un destin commun de justice sociale et envi­ron­ne­men­tale autour de l’éga­lité des droits, par le débat démo­cra­tique, un dialogue social et civil renforcé, un État de droit qui garan­tisse plei­ne­ment nos liber­tés, une Répu­blique laïque et soli­daire, protec­trice de l’ar­bi­traire, riche de services publics confor­tés, recon­nus, béné­fi­ciant des moyens de leur pleine effi­ca­cité.
Cette ambi­tion commune serait grave­ment mise en cause avec l’ar­ri­vée au pouvoir de l’ex­trême droite.
C’est pourquoi, ensemble, nous invi­tons chacune et chacun à parti­ci­per à de larges rassem­ble­ments
popu­laires dans toutes les communes de France et à Paris, le samedi 16 avril 2022 autour d’un même appel : « contre l’ex­trême droite et ses idées, pas de Marine Le Pen à l’Ely­sée  ».

ces mani­fes­ta­tions sont appel­lées natio­na­le­ment par plus de 50 orga­ni­sa­tions asso­cia­tives et syndi­cales :
La CGT, la FSU, l’Unsa, Soli­daires, la Confé­dé­ra­tion paysanne, le Saf, l’USM, le SM, le Fage, l’UNEF, le Front social
étudiant, la Jeune Garde, le FNE, Green­peace, les Amis de la terre, Oxfam, SOS Racisme, le Mrap, l’UEJF, la Libre
pensée, les CSP Paris et 93, la FTCR, le Crid, l’UJFP, la Fasti, la Cimade, la Ligue de l’en­sei­gne­ment, le Cnajep, la JPA,
APF, l’Uniopss, Emmaus, ActionAid, le Collec­tif Ukraine, Attac, Coper­nic, l’Ap­pel des appels, la CNT, la Marche des
Soli­da­ri­tés, 350.0rg, le DAL, le CNDF, le Cadac, le Plan­ning fami­lial, le Réseau fémi­niste « rupture », Femmes égalité

Billets en relation :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.