Aller au contenu

Collec­tif natio­nal pour le droit des femmes: « Pas une voix pour Le Pen »

Le 24 Avril 2022, une candi­date et un parti d’ex­trême droite peuvent accé­der au pouvoir, être en posi­tion de diri­ger les insti­tu­tions de l’État, l’édu­ca­tion, la police, la justice, l’ar­mée. Le danger est réel.
Cette extrême-droite qui se pare aujourd’­hui d’ha­bits répu­bli­cains porte viscé­ra­le­ment dans ses reven­di­ca­tions et son histoire la haine de « l’autre », de l’étran­ger.e, de toutes celles et tous ceux qui sont victimes de discri­mi­na­tions, des syndi­ca­listes, des anti racistes, des fémi­nistes. Une extrême droite anti démo­cra­tique, anti sociale, sexiste, lesbo­phobe, homo­phobe, xéno­phobe, anti­sé­mite et raciste.
Marine Le Pen n’amé­lio­rera pas la situa­tion des femmes au travail : elle ne prévoit rien pour réduire les écarts sala­riaux entre les femmes et les hommes, elle veut « flexi­bi­li­ser » le droit au travail en mettant fin au malus sur certains contrats courts ou à temps partiel ce qui augmen­tera la préca­rité des femmes en premier lieu.
Elle veut doubler l’al­lo­ca­tion de parent isolé mais unique­ment pour les Français.e.s, veut réser­ver les allo­ca­tions fami­liales aux familles dont au moins un des deux parents est français.e, et insti­tuer une prio­rité natio­nale d’ac­cès au loge­ment social et étudiant.
Son programme est aussi raciste que celui d’Eric Zemmour. L’ex­trême droite a toujours stig­ma­tisé l’ »autre » : les musul­man.e.s, les jui.ve.fs, les immi­gré.e.s.
Elle promet un mora­toire de 3 ans sur les « sujets socié­taux », mora­toire qui n’est là que pour cacher une
régres­sion sur la PMA pour toutes et sur le mariage pour tou.te.s ?
Elle vient d’an­non­cer qu’elle rédui­rait les délais pour avor­ter à 12 semaines alors qu’ils viennent de passer à 14. Elle veut inci­ter les familles, françaises bien sûr, à faire des enfants, sans prévoir de places en crèche d’ailleurs.
L’ex­trême droite a toujours voulu canton­ner les femmes à leurs fonc­tions repro­duc­tives, a toujours
voulu les renvoyer au foyer.

Pas une voix pour Le Pen,
pas de Marine Le Pen à l’Ély­sée

Billets en relation :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.