Aller au contenu

Après le meurtre de Saint Etienne du Rouvray par des adeptes de la secte Daech, réac­tions .

 

CGT, Soli­daires, FO, Unef :

(…)Dans ce moment très grave, il ne peut être répondu par l’état d’ur­gence ni par un régime d’ex­cep­tion au combat pour réta­blir la paix et vaincre la barba­rie. Comme le souligne le Syndi­cat de la Magis­tra­ture, l’état d’ur­gence prolongé pour 6 mois a pour consé­quence de réduire droits et liber­tés, à commen­cer par la liberté de mani­fes­ter. Il risque d’être dirigé contre le mouve­ment syndi­cal comme cela s’est vu de mars à juillet dans les mobi­li­sa­tions contre la loi Travail.

Dans cette situa­tion propice à tous les amal­games et aux stig­ma­ti­sa­tions, les Unions Dépar­te­men­tales réaf­firment avec force leur atta­che­ment à l’unité et à la soli­da­rité des sala­riés de ce pays, l’unité en défense des inté­rêts du monde du travail, quelles que soient les origines et les convic­tions de chacun. C’est la réponse de frater­nité, des sala­riés et de la jeunesse, pour faire recu­ler la barba­rie.

Pour stop­per la peur, la haine et la montée du racisme, les Unions Dépar­te­men­tales s’at­ta­che­ront à rendre effec­tives les valeurs de soli­da­rité, de paix et de frater­nité, et ce dans la plus grande séré­nité et dignité.

 

Rouen, le 28 juillet 2016.

Le « Collec­tif de défense des liber­tés fonda­men­tales :

(…) Dans ce contexte d’at­ten­tats, les spécu­la­tions et suren­chères poli­ti­ciennes sont lourdes de menaces pour nos liber­tés déjà mises à mal par sept lois anti­ter­ro­ristes en trois ans et demi, par l’état d’ur­gence perma­nent et ses mesures d’ac­com­pa­gne­ment qui se révèlent inef­fi­caces.

Cette répé­ti­tion des atteintes aux liber­tés publiques pour prix d’une sécu­rité illu­soire déci­dées dans la hâte et l’émo­tion donne satis­fac­tion aux insti­ga­teurs des atten­tats comme aux droites extrêmes.
Dénonçons toute tenta­tive d’os­tra­cisme vengeur visant une caté­go­rie de la popu­la­tion en raison de convic­tions reli­gieuses réelles ou suppo­sées.
Réaf­fir­mons que face au tota­li­ta­risme de l’or­ga­ni­sa­tion État Isla­mique et aux droites extrêmes qui entendent en tirer parti, c’est un grand service qui leur est rendu que de porter atteinte aux liber­tés.
le 02 août 2016

Collec­tif de Défense des Liber­tés Fonda­men­tales : Collec­tif 76 des Sala­riés du Social et du Médico-social, Comité de Réflexion Et d’Ac­tion Laïque 76, Droit Au Loge­ment, Eman­ci­pa­tion 76, Ensemble !, Ligue des Droits de l’Homme, Nouveau Parti Anti­ca­pi­ta­liste, Ras L’ Front-Rouen, …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.