Aller au contenu

ATTAC : Petit guide de la réforme

Nous mettons en ligne le « Petit guide contre les bobards de la réforme des retraites » sorti par ATTAC. Un instru­ment pour démon­ter l’in­tox du gouver­ne­ment.

Le docu­ment fait 24 pages.

Nous en avons extrait le « bobard n°3 » sur l’inég­gaité femmes/hommes

Bobard n°3 : Le nouveau système de retraite permet­tra de réduire les inéga­li­tés entre les hommes et les femmes
Dans le rapport Dele­voye de juillet 2019, il est écrit que le système univer­sel de retraite conduira à « réduire les écarts entre les femmes et les hommes » 16.


Le système actuel de retraites ampli­fie déjà les inéga­li­tés de salaires entre les femmes et les hommes. Ainsi, en 2014, alors que le salaire moyen des femmes repré­sente 74,3 % de celui des hommes, la pension moyenne de droit direct17 des femmes ne repré­sente que 61 % de celle des hommes (2016). La réduc­tion des inéga­li­tés, qui résul­tait de l’amé­lio­ra­tion de la quali­fi­ca­tion et de l’ac­ti­vité des femmes, a été frei­née par les réformes des retraites depuis les années 1990, alors que les pensions sont deve­nues de plus en plus contri­bu­tives (somme des pensions perçues se rappro­chant de celle des coti­sa­tions versées).
Dans le nouveau système, le calcul de la retraite porte sur les points cumu­lés sur toute la carrière. Il péna­lise parti­cu­liè­re­ment les femmes
et les précaires aux carrières morce­lées 18. L’exemple des régimes par points Arrco et Agirc est éclai­rant : les pensions des femmes ne repré­sentent que 60 % de celles des hommes pour l’Arrco et 41 % pour l’Agirc, contre 75 % sur l’en­semble des régimes.
La part de soli­da­rité dans les dépenses retraite devrait rester stable (25 %), mais elle sera finan­cée par l’im­pôt. Gare à l’aus­té­rité budgé­taire ! Pour les femmes, prin­ci­pales béné­fi­ciaires des méca­nismes de soli­da­rité, des régres­sions sont à attendre.
Tout d’abord, la majo­ra­tion de pension de 5 % dès le premier enfant (attri­bué à l’un ou l’autre des parents ou par moitié) est présen­tée comme une avan­cée majeure. Mais elle remplace à la fois la MDA (majo­ra­tion de durée d’as­su­rance, accor­dée dès le 1er enfant 19) et la majo­ra­tion de 10 % pour 3 enfants et plus. Si l’on prend l’exemple d’une mère de 3 enfants née en 1946, à carrière moyenne, elle n’au­rait que 15 % de majo­ra­tion de pension dans le nouveau système contre 23 % dans le système actuel (13% de MDA, 10 % de majo­ra­tion pour 3 enfants) 20.
Ensuite, les condi­tions actuelles des pensions de réver­sion varient selon les régimes (âge d’ou­ver­ture du droit 21, rema­riage, condi­tion de ressources) pour des taux de pension de 50 % à 60 % de la pension de l’as­suré décédé. Si la suppres­sion de la condi­tion de ressources est une avan­cée, le nouveau système contient de nombreux reculs (ouver­ture des droits à 62 ans, perte des droits pour divorce ou rema­riage). Le verse­ment de 70 % des droits à pensions cumu­lés du couple semble sédui­sant mais ce ne sera pas si favo­rable, même avec des pensions modestes 22 !

16 Rapport Dele­voye, juillet 2019.
17 La pension de droit direct inclut les majo­ra­tions pour enfants, mais pas la réver­sion.
18 Chris­tiane Marty, « Retraite des femmes, enjeu déci­sif », http://www.fonda­tion-coper­nic.org/index.php/2018/07/25/retraites-des-femmes-un-enjeu-deci­sif-pour-toute-reforme
19 MDA (majo­ra­tion de durée d’as­su­rance). La majo­ra­tion mater­nité est de 4 trimestres. Elle est attri­buée à la mère, dès le premier enfant, pour chaque enfant (y compris pour un enfant mort-né) au titre de l’in­ci­dence de la mater­nité sur sa vie profes­sion­nelle, notam­ment la gros­sesse et l’ac­cou­che­ment. La mère doit être assu­rée sociale.
20 Sans choix exprimé, la majo­ra­tion est attri­buée par défaut à la mère.
21 Age d’ou­ver­ture du droit : Ircan­tec : 50 ans, régime géné­ral : 55 ans, fonc­tion publique : pas de seuil d’âge-
22 Chris­tiane Marty, « Réforme Dele­voye : un projet régres­sif », juillet 2019, http://www.fonda­tion-coper­nic.org/index.php/2019/08/04/retraites-un-projet-regres­sif/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.