Aller au contenu

Covid-19 et iver­mec­tine : beau­coup d’es­sais, peu de résul­tats et pas de preuve d’ef­fi­ca­cité clinique

« (….)En pratique : pas d’ef­fi­ca­cité clinique démon­trée.

De nombreux essais compa­ra­tifs rando­mi­sés de l’iver­mec­tine ont été menés en trai­te­ment ou en préven­tion d’une mala­die covid-19. Quelques résul­tats ont été rappor­tés, sous formes diverses et ils ont été peu contrô­lés par des pairs. Un biais de publi­ca­tion, condui­sant à sures­ti­mer l’ef­fi­ca­cité de l’iver­mec­tine est très vrai­sem­blable. Cela rend les résul­tats collec­tés très fragiles. La plupart des résul­tats ne montrent pas de diffé­rence statis­tique­ment signi­fi­ca­tive de l’évo­lu­tion clinique des patients par rapport au groupe compa­ra­teur. Cela conduit à ne pas rete­nir les résul­tats suggé­rant une morta­lité réduite avec l’iver­mec­tine. Les résul­tats d’un essai montrant une moindre fréquence de dété­rio­ra­tion clinique n’ont pas été confir­més par d’autres essais. En somme, début février 2021, malgré des dizaines d’es­sais menés il n’est pas démon­tré que l’iver­mec­tine ait une effi­ca­cité en trai­te­ment ou en préven­tion d’une mala­die covid-19.« 

©Pres­crire 11 février 2021

https://www.pres­crire.org/fr/203/1845/60820/0/Posi­tionDe­tails.aspx

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.