Aller au contenu

Décla­ra­tion de Caro­line Fiat, Myriam Martin et Clémen­tine Autain pour la Conven­tion de France insou­mise

Le Conseil natio­nal d’En­semble! a eu lieu le week-end dernier.

Il a été acté que suite au vote interne des mili­tant.e.s d’En­semble!, deux posi­tions ressor­taient, avec une force équi­va­lente:

une insis­tant sur la néces­sité de réor­ga­ni­ser notre inter­ven­tion en fonc­tion de la parti­ci­pa­tion à France insou­mise, ses groupes d’ap­pui et ses livrets théma­tiques, sa Conven­tion natio­nale proche (« posi­tion 1 »),

l’autre insis­tant sur l’au­to­no­mie d’ac­tion d’En­semble! consi­dé­rant que France insou­mise est un élément de la gauche anti­li­bé­rale parmi d’autres (« posi­tion 2 »).

Sur le site natio­nal d’En­semble! vous trou­ve­rez le texte qui précise cela.

Les tenants de la première posi­tion ont adopté un texte qui est porté par Myriam Martin, une des porte-parole d’En­semble! et Caro­line Fiat et Clémen­tine Autain qui sont dépu­tées Ensemble! et France insou­mise. Il s’adresse à toutes et tous au-delà de celles et ceux qui sont dans les groupes d’ap­pui de FI, mais à ceux là parti­cu­liè­re­ment.

A Poitiers la posi­tion 1 fut majo­ri­taire, la posi­tion 2 a rassem­blé une mino­rité consé­quente.

Quoi qu’il en soit, le combat anti­ca­pi­ta­liste d’E! se pour­suit, de diverses façons, face à l’of­fen­sive tous azimuts de Macron.

Pascal Bois­sel

A l’is­sue de la consul­ta­tion tenue dans « Ensemble! »,  les 14 et 15 octobre,

décla­ra­tion en direc­tion de la France Insou­mise

dans le cadre de la prépa­ra­tion de sa Conven­tion.

Venu-e-s de courants issus de l’ex­trême gauche, du PCF ou de l’éco­lo­gie poli­tique, de l’al­ter­mon­dia­lisme et du mouve­ment social, nous avons fait le choix de nous réunir au sein du mouve­ment Ensemble ! pour mieux agir dans le Front de gauche et, plus géné­ra­le­ment, dans l’objec­tif de construire une nouvelle force poli­tique pour la trans­for­ma­tion sociale.

Au sein du Front de gauche (FdG), nous avons défendu le dépas­se­ment du cartel d’or­ga­ni­sa­tions ainsi que l’in­dé­pen­dance vis-à-vis du PS. Nous avons pris acte de l’échec du Fdg, lié à ses limites orga­ni­sa­tion­nelles mais aussi au fait qu’il était travaillé par de fortes contra­dic­tions liées aux projets de recom­po­si­tion poli­tique.

Aujourd’­hui, nous faisons un double constat :

–         Celui d’une situa­tion poli­tique boule­ver­sée, marquée par l’en­trée en crise succes­sive de l’en­semble des partis tradi­tion­nels, FN compris, et par une offen­sive très violente du néo-libé­ra­lisme auto­ri­taire, menée par un gouver­ne­ment à la légi­ti­mité faible ;

–         Celui de l’émer­gence d’une nouvelle force poli­tique à gauche, la France Insou­mise, ayant remporté un score inédit à la Prési­den­tielle, contri­buant à limi­ter l’in­fluence du FN. Et qui incarne aujourd’­hui la prin­ci­pale oppo­si­tion à Macron. La France Insou­mise (FI) a prouvé qu’elle n’avait pas qu’une fonc­tion­na­lité élec­to­rale. Il s’agit d’une force mili­tante de masse comme l’a démon­tré la campagne prési­den­tielle, son audience, les élec­tions légis­la­tives mais aussi, en cette rentrée, la mani­fes­ta­tion du 23 septembre contre les ordon­nances.

Nous pensons aujourd’­hui que c’est au sein de la FI que nous pour­rons agir le plus effi­ca­ce­ment pour être utiles à notre camp social, et que nous avons à y apprendre des nouvelles géné­ra­tions qui entrent en mili­tan­tisme.

Nous défi­nis­sant comme un courant anti­ca­pi­ta­liste, fémi­niste, anti­ra­ciste, luttant contre toutes les oppres­sions, inter­na­tio­na­liste, écolo­giste radi­cal, nous voulons contri­buer à la construc­tion de FI.

Nous parti­ci­pe­rons à celle-ci à tous les niveaux, notam­ment à l’es­pace poli­tique, et nous inscri­rons dans la prépa­ra­tion de la Conven­tion natio­nale.

Pour nous il s’agit, en cohé­rence avec notre parcours, de pour­suivre notre combat pour l’éman­ci­pa­tion.  Pour cela nous avons besoin d’une force popu­laire, citoyenne, ancrée dans la jeunesse, le monde du travail et les quar­tiers popu­laires, néces­sai­re­ment plura­liste et démo­cra­tique, conju­guant l’ap­port des nouvelles géné­ra­tions avec le meilleur des expé­riences passées.

Clémen­tine Autain, dépu­tée de Seine-Saint-Denis,

Caro­line Fiat, dépu­tée de Meurthe-et-Moselle,

Myriam Martin, conseillère régio­nale d’Oc­ci­ta­nie.

Pour les membres d’En­semble ! s’en­ga­geant collec­ti­ve­ment dans la France Insou­mise,

Le 15 Octobre 2017

Le lien :
https://www.ensemble-fdg.org/content/contri­buer-la-construc­tion-de-la-france-insou­mise-texte-collec­tif-presente-par-autain-fiat

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.