Aller au contenu

Dimanche 15avril – zad – Le temps est venu – Appel à venir en masse !

Objet: [ZAD-NDDL] A diffu­ser partout.
Date: 12.04.2018 11:36
De: zadcon­tact­pres­se@­ri­seup.net
À: diff presse

Liste de commu­ni­ca­tion de la ZAD de Notre-Dame-Des-Landes.

A diffu­ser partout.

rdv à 12h le long du chemin de suez.

L’Etat a décidé cette semaine de détruire bruta­le­ment l’ex­pé­rience collec­tive dans la zad. Nous résis­tons chaque jour – habi­tant.e.s, soutiens, paysan.ne.s, voisin.e.s, jeunes et anciens. Nous le faisons avec notre coeur, nos corps, nos liens, avec toute la force qui s’est enra­ci­née dans le bocage en 50 ans de luttes et d’es­poirs accu­mu­lés.

Mais l’Etat conti­nue à arra­cher des maisons, des fermes, des espaces agri­coles et des ateliers, à piéti­ner des jardins, à raser tout ce qui est beau. Nous avons avons besoin de vous sur le terrain main­te­nant !

A toutes celles et ceux qui sont passés rien qu’une fois ici, à toutes celles et ceux qui auraient pu et pour­ront demain.

A toutes celles et ceux qui pensent qu’il faut des espaces d’ex­pé­ri­men­ta­tions collec­tive et conti­nuer d’in­ven­ter des vies magiques face à ces barbares.

A toutes celles et ceux qui croient qu’il est encore possible de résis­ter face aux rouleaux compres­seurs de la marchan­di­sa­tion du monde et la destruc­tion du vivant.

Il reste 3 jours pour s’or­ga­ni­ser pour venir en masse dans le bocage dimanche. Parlez-en partout autour de vous, amenez des ami.e.s.

Le temps est venu de nous retrou­ver pour dire que la zad doit vivre, panser ses plaies, se recons­trui­re….

Plus d’in­fos sur les accès et la jour­née : zad.nadir.org

Pour quelques images de la zad avant sa destruc­tion partielle cette
semaine : https://www.youtube.com/watch?v=f04PFW­cr63Q

Et puis le commu­niqué d’En­semble!44:
Toutes et tous sur la ZAD dimanche midi

« L’opé­ra­tion est arri­vée à un point où tout ce qui était évacuable a été évacué » a déclaré ce midi le Président de la Répu­blique, après une mati­née où les forces de gendar­me­rie s’étaient essen­tiel­le­ment consa­crées à la protec­tion du déblaie­ment de la tren­taine de lieux de vie détruits.

S’il est diffi­cile, en l’at­tente d’une décla­ra­tion offi­cielle de la Préfète de Région- offi­cielle cheffe de guerre – et alors que les grenades en tous genres pleuvent toujours sur les terres de Notre-Dame-des-Landes, d’af­fir­mer que cette décla­ra­tion prési­den­tielle signi­fie la fin de l’of­fen­sive mili­taire, il appa­rait cepen­dant probable que le (pieux) mensonge prési­den­tiel sur la réus­site de l’éva­cua­tion exprime bien la volonté de sortir de ce qui s’ap­pa­rente de plus en plus pour le gouver­ne­ment à un bour­bier poli­tique.

Mais à l’is­sue de ces quatre jours de destruc­tions, la situa­tion de la ZAD est toute diffé­rente de ce qu’elle était la semaine dernière : non seule­ment des dizaines d’ha­bi­tant.e.s ont vu détruire des mois et années de travail et de vie, non seule­ment les bles­sés et trau­ma­ti­sés se comptent par dizaines mais, en ne cessant de rappe­ler qu’ils ne tolè­re­raient aucun projet collec­tif d’ins­tal­la­tion, les repré­sen­tant.e.s de l’Etat ont fermé les portes à peine entrou­vertes du dialogue.

Comme l’ont juste­ment rappelé les syndi­ca­listes de la Confé­dé­ra­tion Paysanne – dont la mobi­li­sa­tion est une fois de plus déci­sive – et les paysans « histo­riques », des années de résis­tance au projet de destruc­tion du bocage ont d’abord forgé du collec­tif. Sans recon­nais­sance de cette réalité, l’im­passe est totale et l’af­fron­te­ment à nouveau inévi­table.

D’ores et déjà l’ap­pel à conver­ger massi­ve­ment sur la ZAD dimanche prochain 15 avril – à partir de midi – doit être massi­ve­ment relayé. Par milliers, nous devons être présent.e.s pour dénon­cer cette insup­por­table semaine de destruc­tions et de violences, exiger le retrait immé­diat de toutes les forces de gendar­me­rie et affir­mer notre soli­da­rité avec celles et ceux qui construisent un avenir écolo­gique­ment, socia­le­ment et humai­ne­ment diffé­rent sur la ZAD.

Ensemble ! 44, mouve­ment pour une alter­na­tive de gauche, écolo­giste et soli­daire, vous appelle toutes et tous à conver­ger sur la ZAD dimanche 15 avril midi.

Le 12 avril, 17h

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.