Aller au contenu

Macron: et de droite et d’ex­trême-droite. Commu­niqué d’E!86

Ce commu­niqué a été adressé à la presse le 12 avril au matin:

Malgré un déploie­ment mili­taire sans précé­dent, avec héli­co­ptères, drones, véhi­­cules blin­­dés et 2 500 mili­taires, sur la commune rurale de Notre dame des Landes depuis trois jours, l’éva­­cua­­tion voulue par le gouver­­ne­­ment est en partie mise en échec.

C’est grâce à la résis­­tance des habi­­tant.e.s de la ZAD et des dizaines de personnes qui les rejoignent chaque jour, grâce à la soli­­da­­rité active de toutes les compo­­santes du mouve­­ment d’op­­po­­si­­tion au projet d’aé­­ro­­port, grâce aux dizaines de rassem­­ble­­ments et mani­­fes­­ta­­tions qui se sont tenus et se tiennent dans tout le pays, et à Poitiers en parti­cu­lier.

Nos réaf­fir­mons notre soli­­da­­rité avec les paysan.ne.s et habi­­tant.e.s de la ZAD de Notre dame des Landes ; nous exi­­geons l’ar­­rêt immé­diat de l’in­­ter­­ven­­tion mili­­taire.

Ce gouver­ne­ment matraque aujourd’­hui dans les facs comme à Notre dame des Landes, il affiche son mépris des orga­ni­sa­tions syndi­cales et au travers d’elles de la grande majo­rité des travailleuses et des travailleurs de ce pays. Il s’al­lie aux réac­tions cléri­cales ; il est applaudi dans sa fureur répres­sive par le FN et LR -sans comp­ter les dépu­tés aux ordres de LREM.

Hier, Macron se présen­tait comme et de droite et de gauche. Aujourd’­hui il se dévoile et de droite et d’ex­trême-droite. A l’image de la droite au pouvoir en 1968.

Réus­sir les rassem­ble­ments inter­syn­di­caux, puis le Premier Mai puis le 5 Mai doit permettre une montée en puis­sance du refus des poli­tiques de Macron et du MEDEF et la conver­gence de nos luttes. Mettre en échec les contre-réformes en cours de ce gouver­ne­ment mépri­sant et violent, c’est possible et c’est urgent.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.